Il tremble encore en moi

Un désir d’hommage
avec tout ce que cela comporte de maladresse
à quelqu’un dont la présence et les échanges
vont me manquer²

Je reprends ici des citations de ses poèmes
en leurs mises en forme déposées sous son nom ici
et sur le site où les mots liés ont commencé
(avec Anna Jouy, Christine Jeanney et André Rougier qui ont tous les quatre acceptés de participer aux premiers balbutiement du « ralentissement des mots« )


 

Ici, l’un de ceux pour lesquels Francis m’a fait un retour qui,
à sa lecture me redonne aussitôt, en quelques mots,
sa présence généreuse et attentive

Nord III
(Nord III)

« Je le trouve très beau.
Le texte éclot lentement à la lecture comme s’il sortait de terre.
C’est une belle réussite je crois.

Beau matin donc, que je vous souhaite aussi »


Ce que donne Francis Royo se prête particulièrement bien à la proposition de lecture lente, dans laquelle chaque mot se découvre peu à peu puis se lie (se ligue) à ceux qui l’ont précédés.
Car chaque parole est sous sa dictée gorgée d’un sens que lui communique des proximités inattendue autant qu’évidentes une fois goûtées.
[pour peu qu’on en accepte l’effort et que celui-ci soit compatible avec la structuration de notre boite en calcium. Un peu de pratique ouvrant souvent des espaces inconnue dans notre plasticité mentale]
Lorsque je redécouvre un de ces plateaux de lettres, c’est souvent un délicieux plaisir pour moi d’être, une fois de plus, surpris par ce qui justifie le choix de ANALOGOS pour ces terres virtuelles c’est à dire la mise en correspondance de deux mondes dont la rencontre produit une transmutation proche de celle que certaines traditions anciennes évoquent sous le nom de « magie ».

 

Shima 67

Shima 67


Shima 51

Shima 51


Lisières L 12

Lisières L 12


Lisières L 11

Lisières L 11


L’arrache-coeur – herbes herbes

L’arrache-coeur herbes herbes


dires-232

Dires 232


Dires 242

Dires 242


Dires 223

Dires 223


Dires 216

Dires 216


Dires 201

Dires 201


Dires 186

Dires 186


Dires 177

Dires 177


Bribes 14.8

Bribes 14.8


(…)

BRIBES 13.2

Bribes 13.2


BRIBES 12.8

Bribes 12.8


Bribes 12.4

Bribes 12.4


Bribes 11.6

Bribes 11.6


Bribes 10.1

Bribes 10.1


Bribes 9.9

Bribes 9.9


Aporos 271

Aporos 271


Aporos 265

Aporos 265


à l’absente ce dit

à l’absente ce dit


MONTAGNE – Andrée Martignon

[Récente découverte, sous une pile, sur le marché du Buis*
une écriture qui respire l’air et les prairies (ou leur absence)
des montagnes]

* Buis les baronnies

CE FUT À L INSTANT COMME - letcr1-exp4

…à découvrir« 

 

Extrait du recueil de récits
« Montagne »
de Andrée Martignon

 


(lettres plus visibles
cliquer)

CE FUT À L INSTANT COMME - letcr1-exp2

 


Parcours de lecture
CE FUT À L INSTANT COMME - s

En clair
CE FUT À L INSTANT COMME - txt01

Un extrait plus long
CE FUT À L INSTANT COMME - txt1


C’était fatal : la marche, entraîneuse des découvertes, devait mener nos curiosités allumées par les feux de joie de la plaine vers un de ces chenaux qu’on appelle vallées au bout desquels se lève la muraille blanche et bleue.
Ce fut à l’instant comme si nous comprenions n’avoir eu jusque là que le visage, les pieds ailés de la nature. Le coeur restait à découvrir.