Je viens d’une enfance de blé, de chevaux, une… – Anna Jouy

TU NE SAISIS PLUS-image

Sur son blog des Anna Jouy à déposé
dans sa rubrique  « poèmes« 

« Je viens d’une enfance de blé, de chevaux, une…« 

Extrait … (propice à une lecture lente qui ne brûle pas les mots avant qu’ils aient donné leur pulpe)

TU NE SAISIS PLUS-letcoul

(cliquer sur le texte pour le parcours de lecture)


Le texte entier chez Anna Jouy

 

[Texte qui par sa (dé)construction recrée chez le lecteur (que j’ai été à plusieurs reprises) un climat, une eau, un inconfort paisible, proche de celui dans lequel vit l’enfant (? … a vécu l’enfant qui m’a fait le grand prêt)]

 


Lire ses textes déposés chez les cosaques des frontières de JAN DOETS

Anna Jouy aux éditions Qazaq


 

Je viens d’une enfance de blé, de chevaux, une enfance silencieuse à peine perforée de sabots. Quand je veux te parler, je fouille dans mon tiroir, le manuscrit des murmures.
J’aimerais que tu savoures mes images, un croquet ancien.
Mais tu ne saisis plus cette minceur de la voix, tu ignores ces jours d’abeilles et de larves, tu ne sais pas de quand je parle.
Alors mon poème assis dans le pré, ses chaussettes blanches tricotées de nuages faisant craquer les brindilles. Alors mon poème de résine, d’épines broyées.
Alors mon poème libre et silencieux,

Tu ne le comprends pas, des pas dissipés, un mirage, une langue étrangère.
Je suis un poète mort de sens.

Les (pertes de) pouvoirs de la parole … cf. René Daumal

*ILS EN ONT ASSEZ DE TES EXPLICATIONS-LETEXX

Joseph Jacotot*
détestait les maîtres explicateurs.
Son rejet serait certainement bien plus vif encore
en notre époque où
sont  formidablement 
outillés par la technologie
et 
une certaine instruction en rapport avec
des kits de prêt à pensée,
ces maîtres explicateurs.

Eux qui forcent l’esprit à admettre
avant qu’il n’ait eu le temps de comprendre
et qui satellisent sa pensée
autour de la leur
Joseph Jacotot les jugeaient encore plus dangereux
que ceux qui infligent des punitions au corps.

Tout en ce monde
explique à l’enfant.

Il est d’ailleurs le principal destinataire
de toutes les explications concernant
la bonne attitude à avoir
pour préserver notre monde
et ceux qu’il abrite.

René Daumal a écrit sur
« Les pouvoirs de la parole »
s’il vivait encore
il évoquerait certainement
les conditions de la perte
de ces pouvoirs.

*ILS EN ONT ASSEZ DE TES EXPLICATIONS-LETEX

Alors
chut !
tais-toi !
Ils t’observent
et ton modèle vaudra
beaucoup plus que tes mots.

ILS EN ONT ASSEZ DE TES EXPLICATIONS-S


Merci Viviane Lamarlère
pour son travail
qui permet l’accès
à cette oeuvre exceptionnelle* et à ce destin .

___
* Mais difficile, parce que son auteur, titulaire de trois doctorats, savait que rien ne se transmet dans une forme sèche (les concepts en capsule dragéifiée). Il a donc ponctué son discours théorique de toutes les digressions indispensables à ce que le verbe se fasse chair (sourire)². Ce qui rend son oeuvre si désagréable à lire à ceux qui aiment exclusivement … la viande hachée et le pain brioché.

Ils en ont assez que tu leur expliques de mots qui font le grand écart entre
le conseil que tu donnes et la conduite que tu as.

 


 

 

SI TU CROIS CE QUE TU DIS TU LE DIS PAS TU LE VIS.letc23

Tu amarres les vagues -Sabine Huynh (Mots) Louise Imagine (Photographies) – 2

« Tu amarres les vagues est un livre qui se lit doucement.
Si seulement on accepte son invitation et si on y pense un moment, la douceur est une des choses les plus précieuses au monde.
Il y a une façon de parler de l’enfance, et du lien à son enfant qui est

Ce regard sur l’amour est en chacun de nous, dans l’enfant que nous avons été, dans

Sabine Huynh a inventé des mots pour répondre aux éclats colorés de bonheur des photos de Louise Imagine : il y a cette pure merveille d’écla-rire. « 

(Extrait de la présentation de Isabelle Pariente-Butterlin )

 



TU ES NÉE ET J AI COMMENCÉ - letcr1-exp

 Extrait d’un des poèmes de Sabine Huynh  recueil
« Tu amarres les vagues »
avec en fond la photographie correspondante
de Louise Imagine

 (Publié aux éditions Jacques Flament Editions  voir ici)


Parcours de lecture
UN OVNI D AUJOURD HUI ET DEMAIN - SR

En clair

TU ES NÉE ET J AI COMMENCÉ - txt0r

Le poème en son entier
TU ES NÉE ET J AI COMMENCÉ - txt1r

 

Proposition de lecture du poème


 Merci de signaler une erreur 


Pourquoi toujours ma voix se brise avec ces mots
n’oublie pas de lui dire combien je l’aime

une voix de coquillage
malmenée par les vives-eaux

Au cœur des turbulences
par-dessus les marées je t’ai appelée

tu es née et j’ai commencé
à sentir la finitude l’inquiéter
jour et nuit

Sa maladresse … son salut – aunryz

QUAND L ADULTE LUI IMPOSE DES APPRENTISSAGES TROP PRÉCOCES  - letcr2-exp


 

Mais parfois, aucune habileté n’est nécessaire
(c’est le cas de tout apprentissage codé)
alors, pour lui, aucun chemin de fuite n’est plus possible.

Ainsi, on peut apprendre à lire l’heure à un enfant
sur une montre à affichage digital
même s’il ne sait rien du temps.


 

montre à affichage digital

– Quelle heure est-il Pierrot ?
– 3 heures 05 maman
– et dans 55 minutes quelle heure sera-t-il ?
– Ben c’est facile , 3 h 60 !