JOURNAL DE LA BROUSSE ENDORMIE – La maison de Trypano – SERGE MARCEL ROCHE – 1



Journal de la brousse endormie - couvertureLes mots de Serge Marcel Roche
à propos de ses poèmes

(Précédés dans l’oeuvre par une magnifique introduction de Anna Jouy qui met en parallèle deux mondes visibles/invisibles.)*

« Poèmes écrits dans la chambre, de nuit.
Lui à la table ne fait rien que chercher
la douceur trop souvent absente du cœur humain,
la cherche dans la forme enneigée de l’effraie,
le nid de l’oiseau-soleil,
le silence du bois,
le coq sur le toit,
les arbres des forêts
et la chair tremblante du vent sous le poids de la gloire.

Vient le jour,
son pendant à porter,
les pistes à départir,
les heures à remonter,
le prochain pas à faire
avec la terre battue du corps
sous le couvert des nuages. »

L’oeuvre est disponible (à ce jour gratuitement) aux éditions Qazak (de Jan Doets)  ici

* au sens plein du terme


    

LA PISTE ETAIT DE HALAGE - letcr12
  

Extrait du recueil de poèmes

 « Journal de la brousse endormie »
de

Serge Marcel Roche

« La maison de Trypano »

Itinéraire de lecture

LA PISTE ETAIT DE HALAGE - s

En clair  sur babelio

*

LA PISTE ETAIT DE HALAGE - txt0

 un extrait plus long

LA PISTE ETAIT DE HALAGE - txt1



Personne n’empruntait l’escalier
Sur le devant ou seulement de temps en temps

Nous vivions dans l’ombre
Des palmes et du carambolier

La piste était de halage
Les murs de la case tremblaient

Nous avons vu passer
Tout le sang des forêts

C’était un jardin où poussaient
Mandarines et maracudjas

Des fleurs miraculeuses
Sous les grands arbres frais