Tu amarres les vagues -Sabine Huynh (Mots) Louise Imagine (Images)

« Tu amarres les vagues est un livre qui se lit doucement.
Si seulement on accepte son invitation et si on y pense un moment, la douceur est une des choses les plus précieuses au monde.
Il y a une façon de parler de l’enfance, et du lien à son enfant qui est

Ce regard sur l’amour est en chacun de nous, dans l’enfant que nous avons été, dans

Sabine Huynh a inventé des mots pour répondre aux éclats colorés de bonheur des photos de Louise Imagine : il y a cette pure merveille d’écla-rire.  »

Extrait de la Préface de Isabelle Pariente-Butterlin


 


POUR DIRE POUR ÉCRIRE - letcr1-exp

Extrait du recueil [dédié à l’enfance]

« Tu amarres les vagues »
de Louise Imagine
(pour les photographies)
et
Sabine Huynh
(pour les poèmes)


Parcours de lecture
POUR DIRE POUR ÉCRIRE - ss

En clair

POUR DIRE POUR ÉCRIRE - txt0

Un extrait plus long

POUR DIRE POUR ÉCRIRE - txt1

 


 Merci de signaler une erreur 


Nous ne savons pas encore
qui tu seras
tu parles et chantes
une langue devenue tienne
et ta mère vient d’autres langues

une pour gémir et d’autres pour chanter

Et moi à qui personne n’a jamais murmuré de berceuse
qui n’en connais d’ailleurs pas
confusément je t’en fredonne dans la septième langue apprise
ta langue paternelle

Pour dire pour écrire
les lignes brisées
les bonheurs enchanteurs
nous ne savons pas encore
quelle langue tu chevaucheras

Éléments de philosophie – Alain – 2

[À quoi sert de convaincre…?]


EN RÉFUTANT ON PROUVE - letcr1-exp

(Sans image
à cliquer pour agrandir)

EN RÉFUTANT ON PROUVE - letcr1

Phrase extraite des  Éléments de philosophie
de Alain (Emile Chartier)

Parcours de lecture

EN RÉFUTANT ON PROUVE - s

En clair

EN RÉFUTANT ON PROUVE - txt0

Un extrait plus long

EN RÉFUTANT ON PROUVE - txt1


Ce n’est pas qu’on puisse toujours laisser l’arène aux bavards, aux emportés, aux charlatans. Mais la discussion arrive tout juste à troubler cette magie des paroles par de sèches et précises questions, encore pleines de pièges pour les autres et pour soi-même. Sans compter que la fatigue termine tout par des semblants d’accord et une paix pleine de récriminations à part soi. On peut admirer ici la profonde sagesse catholique, qui n’a pas voulu que les graves problèmes fussent livrés à de telles improvisations. Mais les Sages de la Grèce, et Platon lui-même étaient encore à la recherche d’un art de persuader et d’un art de convaincre, et l’on peut voir dans les immortels Dialogues le contraste, peut-être cherché, après tout, entre les discussions mot à mot qui jettent l’esprit dans le désordre, et les belles invocations, utiles surtout à relire, et qui font de si puissants éclairs. Mais il faut être bien au-dessus du discours pour lire Platon. Toujours est-il que bien des hommes, et non des médiocres, espèrent encore beaucoup d’une discussion serrée, où l’on porte des coups comme ceux-ci : « de deux choses l’une », ou bien : « je vous mets ici en contradiction avec vous-même ». Nul n’en est plus au Bocardo et Baralipton de l’école ; mais que de vaines discussions dans la longue enfance de la sagesse, d’après cette idée séduisante que la contradictoire d’une fausse est nécessairement vraie, ce qui ferait qu’en réfutant on prouve ! Mais l’univers s’en moque.

Sa maladresse … son salut – aunryz

QUAND L ADULTE LUI IMPOSE DES APPRENTISSAGES TROP PRÉCOCES  - letcr2-exp


 

Mais parfois, aucune habileté n’est nécessaire
(c’est le cas de tout apprentissage codé)
alors, pour lui, aucun chemin de fuite n’est plus possible.

Ainsi, on peut apprendre à lire l’heure à un enfant
sur une montre à affichage digital
même s’il ne sait rien du temps.


 

montre à affichage digital

– Quelle heure est-il Pierrot ?
– 3 heures 05 maman
– et dans 55 minutes quelle heure sera-t-il ?
– Ben c’est facile , 3 h 60 !