CHARLY – JEAN TEULÉ – 07

« – Je sais que dorénavant dans le monde tout s’enfuit, tout s’étonne, et gémit à mon nom.

 OBSERVANT LE NOURRISON DANS LE BERCEAU IL REGRETTE MEME SA PROPRE NAISSANCE-let – Ah, si l’on m’avait dit en cette enfance molle et rose ceci ! Maintenant, des tics à l’œil et à la lèvre, dans son manteau bleu ciel des rois, il se dirige vers sa fille « 

Extrait du roman « Charly 9 »
de Jean Teulé

Parcours de lecture
OBSERVANT LE NOURRISON DANS LE BERCEAU IL REGRETTE MEME SA PROPRE NAISSANCE-s

L’extrait sur babelio

*

OBSERVANT LE NOURRISON DANS LE BERCEAU IL REGRETTE MEME SA PROPRE NAISSANCE-txt

_______________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


– Je sais que dorénavant dans le monde tout s’enfuit, tout s’étonne, et gémit à mon nom.
Observant le nourrisson dans le berceau, il regrette même sa propre naissance :
– Ah, si l’on m’avait dit en cette enfance molle et rose ceci ! Maintenant, des tics à l’œil et à la lèvre, dans son manteau bleu ciel des rois, il se dirige vers sa fille :

CHARLY – JEAN TEULÉ – 06

CA VOUS A PLU LA SAINT BARTHELEMY HEIN RONSARD OUI VOULEZ VOUS CASSER DES COUS D ALOUETTES AVEC MOI

Extrait du roman « Charly 9 »
de Jean Teulé

Parcours de lecture
CA VOUS A PLU LA SAINT BARTHELEMY HEIN RONSARD OUI VOULEZ VOUS CASSER DES COUS D ALOUETTES AVEC MOI-s

L’extrait sur babelio

*

_______________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance

– Ça vous a plu la Saint-Barthélemy, hein Ronsard !
– oui !
– Voulez vous casser des cous d’alouettes avec moi ?

CHARLY – JEAN TEULÉ – 02

MERE SI DES PROTESTANTS SONT PRESSES QUELQUE PART IL FAUT SANS DOUTE ALLER LES DEFENDRE

Extrait du roman « Charly 9 » de Jean Teulé

(solution dans la prochaine grille)


Solution de la grille précédente

 Citation extraite du roman « Les bienveillantes » de Jonathan Littell

JE PLACERAIS UNE GRENADE TOUT CONTRE MON COEUR ET PARTIRAIS DANS UN VIF ECLAT DE JOIE-S.

JE PLACERAIS UNE GRENADE TOUT CONTRE MON CŒUR
ET PARTIRAIS DANS UN VIF ÉCLAT DE JOIE

Jonathan Littell confie à quel point ce qu’il va mettre en mots dans son roman a assombri sa propre vie. Il évoque le suicide, mais pour le repousser. Et s’il devait le faire ce serait de cette manière particulièrement violente pour lui, et (il le dit de façon assez crue et explicite dans les phrases qui suivent) pour ceux qui auraient à recueillir sa dépouille.

CHARLY – JEAN TEULÉ – 01

AH CA UNE TERRINE D'ALOUETTES PRISES AU FILET APRES L'ETE QUAND ELLES SONT GRASSES C'EST QUELQUE CHOSE

Extrait du roman « Charly 9 » de Jean Teulé

(solution à venir)


Solution de la grille précédente

Extrait du roman « Vingt sixième étage » de Alain Bron

ELLE ETAIT LIBRE MAIS AVEC UN ELASTIQUE DANS LE DOS-s

ELLE ÉTAIT LIBRE MAIS AVEC UN ÉLASTIQUE DANS LE DOS

Dans son roman Alain Bron accorde une grande place à la femme et décrit avec un grand réalisme les relations entre les femmes et hommes de pouvoir (ou non) et en particulier les contraintes qui pèse sur le genre féminin dans les hautes sphères (26 ème étage et dernier de l’entreprise), leur liberté durement conquise et malgré tout très relative comme cette phrase le suggère.