Miettes … – aunryz

« Et toi … »

QUE FAIRE POUR QUE TU TE POSES - le-exp2
De temps à autre une proposition de lecture vraiment lente
pour satisfaire ceux qui en ont le goût (et un peu l’habitude)

Aujourd’hui particulièrement
(non pour le thème mais pour le niveau de lenteur)
pour Francis Palluau

 


Une question au passant qui passe
à l’occasion de la Saint Valentin ?
offririez-vous ceci en carte postale à l’aimée

(merci de réponde en commentaire)


 

Pour  Gilles Labruyère une version plus accessible
QUE FAIRE POUR QUE TU TE POSES - letcr1-exp2

Merci à Francis Palluau,  j’ai corrigé l’erreur signalée en commentaire.

 


 

Emprunt de l’image à Thierry Fardeau-brochard

 

L’INSTANT T – LOUISE IMAGINE – 2

 

« Louise imagine le temps.
Sous son regard, et par une magie mystérieuse qu’il n’est pas possible de dire, le temps perd la violence que nous avons pris l’habitude de lui reconnaître et que nous avons pris l’habitude d’affronter »
Extrait de la postface  de Isabelle Pariente-Butterlin

 

TU DORS DANS LE COUFFIN BERCEE - letcr1-exp

 Texte-légende extrait du recueil de photographie

« L’instant T »
de Louise Imagine

Lambersart, les jardins du Colysée –Mois d’août

( en fond, un emprunt à sa capture de lumière)

(quelques images de cette collection)


Parcours de lecture
TU DORS DANS LE COUFFIN BERCEE - sr

En clair

TU DORS DANS LE COUFFIN BERCEE - txt0r

________

les TAGS
donnent des mots de l’extrait.

___________________________________

Pour agrandir une grille de jeu, cliquer dessus


Chez Publie.net : Louise Imagine


D’autres passages de Louise Imagine
PASSAGES ALEATOIRES – LA VILLE


 Merci de signaler une erreur 


Tu dors dans le couffin,
bercée par notre marche

Chronique des temps perdus et bande-son pour orgasme – KMS – 1

( Extrait de la présentation (source) :
« C’est beau, grave, tragique, comique comme la vie – juste : un peu excessive (mais c’est ce qu’on leur demande). On rit, on pleure, ça cogne, mais c’est bien de littérature qu’il s’agit, autant que de musique. »
François Bon)

Slow²Reading

« Dans mes souvenirs …

IL Y A TOUJOURS LES RAYONS - letcr1

                                             …souvent nue même lorsque j’étais là. »

Extrait de
« Chroniques des temps perdus & Bande-son pour orgasme »

de Kill Me Sarah KMS

Parcours de lecture

IL Y A TOUJOURS LES RAYONS - sr

L’extrait

IL Y A TOUJOURS LES RAYONS - txt0r

 Un extrait plus long

IL Y A TOUJOURS LES RAYONS - txt1r

Un extrait en slowreading (lecture) de
Guillaume Vissac

____________________________

les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


Merci de signaler une  erreur


Dans mes souvenirs il y a toujours les rayons du soleil frappant tes fenêtres sans rideaux devant lesquelles tu te promenais souvent nue même lorsque j’étais là. Vingt-cinq ans plus tard tu as peut-être perdu cette habitude. Cela m’avait dérouté la première fois que je t’avais vue ainsi. On ne sortait pas ensemble. Juste amis.
Tu ne m’en tiendras pas rigueur après toutes ces années, mais je crois que je n’ai jamais été amoureux de toi. Même si tu dirais probablement le contraire. Je te désirais, ça, je ne le nie pas. Mais le reste… Tu disais que tu avais de trop petits seins pour être vraiment nue. Certes ce n’était pas faux mais malgré tout… Le voisin d’en face en profitait aussi. Tu passais parfois une chemise d’homme que tu laissais ouverte sur ta poitrine. On pouvait rester des heures comme ça. À parler, à fumer. C’était plaisant, je m’étais rapidement habitué.

LE BOUT DE LA ROUTE (Théâtre) – JEAN GIONO – 01



TU ES MON PETIT - letc1

(Une lecture plus lente
à cliquer)

TU ES MON PETIT - let1

————–

Extrait du  « Theatre de jean giono. le bout de la route suivi de lanceurs de graines suivi de la femme du boulanger. »
de Jean Giono

parcours de lecture

TU ES MON PETIT - s

 —-

En clair (sur babelio)

*

TU ES MON PETIT - txt0

le bout de la route page 98

_____________________

Pour agrandir une image
la cliquer


Merci de signaler une erreur 


Un livret
dédié à l’oeuvre de Jean Giono
(extraits des nouvelles, romans et pièces de théâtre
à redécouvrir en jeu)
Pour saluer Giono-couverture

Tu es mon petit. Depuis que je t’ai dit que je t’aime, là, bien en face en regardant ta bouche et tes yeux.

L’HONORABLE MONSIEUR JACQUES – ANDRÉ DHÔTEL – 4 –

(Après Jean Giono
Pour saluer Giono-couverture Bientôt un livret dédié à André Dhôtel)

   TU TE FIGURES -letc1

(Pour une lecture plus lente)

TU TE FIGURES -letc0

  —     

Extrait du roman « L’Honorable Monsieur Jacques » de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

TU TE FIGURES -s

—–

En clair  sur babelio

*

TU TE FIGURES -txt


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


Tu te figures que la Saumaie c’est un pays de rien parce qu’il n’y a que trois villages et deux grandes fermes.

MONSIEUR M – ANH MAT – 15



ON VA TE BRULER TU ENTENDS TOI ET TES HISTOIRES DE SORCIER ON VA TE BRULER COMME DU PAPIER-let-3

Extrait du roman « Monsieur M »

de Anh Mat

———

Parcours de lecture

ON VA TE BRULER TU ENTENDS TOI ET TES HISTOIRES DE SORCIER ON VA TE BRULER COMME DU PAPIER-s

L’extrait (sur babelio)

*

ON VA TE BRULER TU ENTENDS TOI ET TES HISTOIRES DE SORCIER ON VA TE BRULER COMME DU PAPIER-txt

____________________________

Les TAGS donnent
certains mots de la grille.

______________________

Pour agrandir une image
la cliquer

Anh Mat chez publie.net

Lorsqu’il nous dit   » les nuits échouées «


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Un papillon de nuit vient se poser sur le lit de cendres encore fumant du feu qui doucement, tout doucement, s’éteint.