L’ÉVIDENCE ABSURDE – RENÉ DAUMAL – DE L’ATTITUDE CRITIQUE DEVANT LA POÉSIE – 2

[Rien n’est épargné dans cette première partie du texte qui se donne comme but (mission) de définir la Critique avec un grand C. Tout est canaille !]


LE VERBE EST PROSTITUÉ LA BEAUTÉ- letcr1-exp

Sans l’image
(à cliquer)

LE VERBE EST PROSTITUÉ LA BEAUTÉ- letcr1


Extrait du recueil d’essais
« L’Evidence absurde 1926-1934 – Essais et notes 1 »
de René Daumal

dans
« DE L’ATTITUDE CRITIQUE
DEVANT LA POÉSIE »

(Extrême exigence de René Daumal et du Grand Jeu
concernant le rôle de la critique
une position qui serait de nos jours très

critiquée

Point de « départ » bien nécessaire pourtant
que cette révolte à propos du traitement qui est fait
du Verbe, notamment.
Un peu excessif peut-être

mais ça réveille !)

—–

parcours de lecture
LE VERBE EST PROSTITUÉ LA BEAUTÉ- s

En clair

LE VERBE EST PROSTITUÉ LA BEAUTÉ- txt0

Un extrait plus long

 LE VERBE EST PROSTITUÉ LA BEAUTÉ- txt1

Lecture de ces pages


Merci de signaler une erreur 


Je ne suis d’abord pas sûr qu’un livre comme celui de Roland de Reneville sur Rimbaud le voyant soit ce que le langage commun appelle un ouvrage de critique ; mais je préfère user de charité envers le langage commun en étendant un peu le sens de ce mot, pour pouvoir le prononcer autrement qu’avec la grimace du dégoût.
Aujourd’hui que toute parole vivante ne peut s’imposer qu’en s’entourant de la plus extrême rigueur, au milieu du pullulement littéraire des recettes pratiques grâces auxquelles le premier venu, pour peu qu’il ait la plume agile, peut imiter, en agitant de froid cadavres, un torrent de révélations, aujourd’hui que le Verbe est prostitué, la Beauté vendue à la canaille du pinceau ou de la plume, La Vérité vendue à la canaille de la science qui construit les machines à abrutir et à tuer, le Bien vendu à la canaille législative et policière, l’Esprit vendu à la canaille ecclésiastique, aujourd’hui c’est glorifier une entreprise que simplement la justifier.

4 commentaires sur “L’ÉVIDENCE ABSURDE – RENÉ DAUMAL – DE L’ATTITUDE CRITIQUE DEVANT LA POÉSIE – 2

  1. il faut se faire une raison, René Daumal ne passera jamais à la télévision ;
    sinon, puisqu’on peut signaler les « erreurs », à la 3e ligne de l’extrait long, ya un « chariter » qui préférerait sans doute un hé accent-aigu

    J'aime

    • Je pense qu’entre trois et quatre heures du matin
      pour les insomniaques
      catégorie dans laquelle on rencontre le plus haut pourcentage d’esprits – pour leur malheur trop – éveillés
      il pourrait bien se faire qu’une chaîne
      à la recherche d’un morceau de l’audience
      diffuse un truc … pour voir
      Bien sur, il faudra alors actualiser cette révolte du Grand Jeu
      mais
      y-a-d’quoi ! (sourire)²

      Merci pour la correction
      je m’en occuperai dès que le foulard du temps
      qui me serre sous le menton
      aura relâché sa caresse mal dosée.

      Aimé par 1 personne

  2. ces mots en effet demandent à réfléchir, réclament un retour… qu’est-ce qu’écrire quand tout un chacun prétend en avoir le pouvoir? quand tout un chacun le peut et le veut… on meurt sous la vague. on n’est plus personne avant même d’avoir pris l’eau …

    J'aime

    • Je me doutais bien que ces mots auraient un sens
      pour toi
      qui traverse souvent ces territoires du doute (?)
      à propos de l’écrit

      et de l’eau.
      (J’aime beaucoup cette dernière phrase)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s