BALIVERNES HIVERNALES – JY – 3 –

« Ainsi donc,  …
 JE RESTAI COMME D AUTRES - letcr1-exp

(sans l’image
à cliquer)

JE RESTAI COMME D AUTRES - letcr1

Extrait des « Balivernes hivernales »

de JY

Parcours de lecture
JE RESTAI COMME D AUTRES - s

En clair

JE RESTAI COMME D AUTRES - txt0


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Il dépose son sac à dos. L’ouvre. Sort le sac plastique. L’ouvre. Fouille un peu l’intérieur avec la main. Sort une page au format A5 dactylographiée. La met dans sa poche. Range le contenu du sac plastique. Le remet dans le sac à d’os. Puis ré-installe le sac à d’os. Il prend le papier dans sa poche, le déplie, le regarde, le murmure une première fois à voix basse. Puis, relève la tête. Il récite à voix haute :
 
“Ainsi donc, je restai comme d’autres situés en lisière des foules, à cette distance de tout que l’on appelle communément Décadence. La Décadence, c’est la perte totale de l’inconscience ; car l’inconscience est le fondement de la vie. S’il pouvait penser, le cœur s’arrêterait. À nous (mes rares semblables et moi) qui vivons sans savoir vivre, que reste-t-il, sinon le renoncement comme mode de vie”.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s