GOLEM – PIERRE ASSOULINE – 1

 

[en salle d’attente…les autres]

CE TRISTE ÉTAT VÉGÉTATIF QUE CERTAINS  - letcr1-exp

(ou à cliquer)
CE TRISTE ÉTAT VÉGÉTATIF QUE CERTAINS  - letcr1-exp0

Extrait du roman
GOLEM
de
Pierre Assouline

Parcours de lecture

CE TRISTE ÉTAT VÉGÉTATIF QUE CERTAINS  - s

En clair

CE TRISTE ÉTAT VÉGÉTATIF QUE CERTAINS  - txt0

Un extrait plus long

CE TRISTE ÉTAT VÉGÉTATIF QUE CERTAINS  - txt11


Il les dévisagea un à un, puis les envisagea un à un, même ceux qui flottaient dans ce triste état végétatif que certains s’obstinent à nommer la vie.
Drôle d’échantillon d’humanité, mais pourtant bien de nous qu’il s’agit. Des personnes de toutes sortes et de toutes conditions que réunissait leur qualité de solliciteuses. On les sentait prêtes à se jeter du haut de leurs secrets. Certaines ne lisaient pas. Même pas un vieux magazine.
Le spectacle de gens capables de ne rien faire du tout pendant plus d’une demi-heure l’avait toujours stupéfié, surtout dans les trains ou les avions long-courriers dans lesquels ce néant absolu pouvait durer des heures.
Ici leur regard ne se fixait sur rien. Il suintait l’ennui, cette araignée silencieuse. L’ennui et l’angoisse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s