La véritable scission dans l’Internationale -« obsolescence programmée » Internationale Situationniste – 2

[Peut-on se moquer
à nouveau
de l’I.S. ?
Comme ce fut le cas par le passé]


AU DÉBUT DE L ANNÉE 1968 UN CRITIQUE - letcr1-exp

Sans image

Extrait

AU DÉBUT DE L ANNÉE 1968 UN CRITIQUE - txt0

Extrait plus complet

AU DÉBUT DE L ANNÉE 1968 UN CRITIQUE - letcr11

Extrait  de
La véritable scission dans l’internationale. 

circulaire publique de l’internationale situationniste.
de
Guy Debord

Parcours de lecture

AU DÉBUT DE L ANNÉE 1968 UN CRITIQUE - s

L’extrait

AU DÉBUT DE L ANNÉE 1968 UN CRITIQUE - txt0

Extrait plus complet

AU DÉBUT DE L ANNÉE 1968 UN CRITIQUE - txt1

———————–

[«Au début de l’année 1968, un critique traitant de la théorie situationniste, évoquait, en se moquant, une “petite lueur qui se promène vaguement de Copenhague à New York”. Hélas, la petite lueur est devenue, la même année, un incendie, qui a surgi dans toutes les citadelles du vieux monde (…) Les situationnistes ont dégagé la théorie du mouvement souterrain qui travaille l’époque moderne. Alors que les pseudo-héritiers du marxisme oubliaient, dans un monde bouffi de positivité, la part du négatif, et du même coup mettaient la dialectique chez l’antiquaire, les situationnistes annonçaient la résurgence de ce même négatif et discernaient la réalité de cette même dialectique, dont ils retrouvaient le langage, “le style insurrectionnel” (Debord).» — François Bott, «Les situationnistes et l’économie cannibale» (Les Temps modernes, nos 299-300, juin 1971).]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s