[Almanach] Serena Jacques

[.]

Lundi 20 mai 2013,
de Jacques Serena, les éditions Publie.net
donnent « musaraignes« 

ILS ONT SIMPLEMENT FAIT LA BOURDE-letcr1-exp

                                                                       

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le passage en son entier 


Proposition de lecture

 


Qu’est-ce qu’il fabrique, encore là planté au pied de mon lit. Il dit que je ne suis pas le seul, qu’est-ce qui nous prend, on s’est donné le mot ou quoi, que c’est un fléau dans le quartier. Dans beaucoup de quartiers, dans le pays. On dirait que ça l’étonne. Que ça l’énerve. À quoi bon lui dire que non, pas de complot, qu’on ne le fait pas exprès. Qu’ils ont simplement fait la bourde, les comme lui, de ne nous laisser aucune chance, aucun espoir, et aucun espoir d’en ravoir jamais. Alors un jour on reste un peu trop couché, et au bout de vingt-et-un jours couché on se met à trop voir les ficelles. Vingt-et-un jours hors-jeu, et difficile de se remettre à y jouer. De voir pourquoi on devrait. C’est ça, surtout ça, qui faisait le taulard irréconciliable. Vingt-et-un jours couché c’est à la base de toute remise en perspective. On ne se voit plus se recoller aux choses idiotes, médiocres, licites. Autant rien. À qui a eu trop le temps d’y penser tout est pareil. Tout est égal. D’où rester longtemps couché devrait être tenu pour une des manifestations les plus sûres de la sagesse. Mais pour faire entendre ça à un debout.

[Almanach] Jacques Josse

[Poésie dont François Bon dit
« Il y a toujours ce recueillement : pas de parole, pas de visage,
sans savoir ce que vie et mort organisent, dans notre plus immuable théâtre.
Justement des mots que Jacques Josse n’emploierait pas. »
Dans ce « Solitude » il y a presque ce visage en celle qui fait à peine un geste
sur l’herbe, derrière sa fenêtre.]

Jeudi 20 mai 2010,
de Jacques Josse, les éditions Publie.net
donnent « Talc couleur océan« 

ELLE SE DÉSHABILLE UN PEU PLUS S ASSOIT -letcr1-exp

                                                                       

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le passage en son entier 


Proposition de lecture

 

 


Près des digitales
sur l’herbe,
 
l’orage gronde,
 
elle se déshabille
un peu plus,
 
s’assoit, soupire,
ferme les yeux,
fume une cigarette et attend
 
que la clarté
efface l’ombre qui l’entoure.

[Almanach] Olivier Le Deuff …

[Pour notre paresse grandissante
et notre folie des grandeurs, voilà
une punition qui nous pend aux neurones
Il en a fait un polar.]

Vendredi 20 mai 2011,
de Olivier Le Deuff, les éditions Publie.net
donnent « Print brain technology« 

L INDEXATION CÉRÉBRALE PERMETTAIT-letcr1-exp

                                                                       

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le passage en son entier 


L’aventure d’Argos avait commencé comme souvent par une histoire d’étudiants engagés dans un projet de recherche et avait fini par déboucher sur une transnationale plénipotentiaire à laquelle il était impossible d’échapper, que l’on soit simple individu ou entreprise innovante.
Argos avait donc lancé synabrain, un implant jetable qui pouvait indexer l’intégralité de votre cerveau ou tout au moins une grande partie, car c’était devenu un âpre combat technologique en ce qui concerne l’indexation profonde. L’indexation cérébrale permettait d’éviter toutes pertes de mémoires et offrait parfois la possibilité de revivre certaines des sensations du passé. Les premières puces commercialisées jetables étaient vendues relativement à bas prix. On pouvait, moyennant quelques eurodollars, retrouver une information enfouie dans sa mémoire ou revivre un court instant un événement du passé. Cela ne durait que peu de temps et cela ne fonctionnait que si l’information demeurait en surface et pas totalement effacée.
Argos continuait à faire fortune avec ses puces jetables, mais son marché s’était diversifié, notamment avec les implants compensatoires et autres « plugins » cérébraux qui permettaient de pouvoir stocker davantage d’informations et de dynamiser les capacités cérébrales. Cela permettait par exemple de pouvoir plus aisément maîtriser certaines langues, voire certains langages informatiques complexes. Certains s’amusaient ainsi à se greffer des dictionnaires, notamment de citations, ou les œuvres complètes de Marcel Proust. Dans un autre domaine, celui des blagues connaissait un fort succès. Il était devenu pour une grande partie de la population impossible de vivre sans ces petits implants sous peine d’être réduit à l’impuissance la plus totale.

[Almanach] David Christoffel …

[Apprendre sa langue parlée,
son rythme, les modulés de son ar-ti-cu-la-tion
pour que la voix porte
et que le son sorte grandi
de la gorge.]

Dimanche 20 mai 2012,
de David Christoffel, les éditions Publie.net
donnent « Argus du cannibalisme« 

1 TEMPS PAR MAJUSCULE ET D AUTANT-letcr1-exp

                                                                       

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le passage en son entier 


Sur France Culture
une émission en compagnie de l’auteur du jour
(encore audible quelques temps)

 


Poèmes pour mégaphone

Inspirez !
Expirez !
 
L’imagination
Voiler la machine inductive
Supposez !
Voyez !
Et : par-dessus le marché
Regarder dans une autre direction.
 
le droit à la vie
Ce n’est pas que
le droit de faire des erreurs
sans quoi supposerait
le droit de recommencer
qui est d’une grande arrogance
envers tous les gens qui sont morts
pour le droit –
ou alors :
le droit de tout balancer
ce n’est pas que
le problème de la castration
ou simple histoire de
ceux qui demandent de
recommencer
le droit de revendiquer
le droit de dire
pas négociable
pas réductible
un ou deux badges
un ou deux slogans
deux ou trois amis.
les joies de l’appartenance :
le droit au bonheur.
le plaisir de pas suivre le mouvement :
le bel élan de la belle vie.
C’est donc,
Entendez bien
Le droit de se faire entendre
indéniable
et même quand articule pas tout
 
(1 temps par majuscule et d’autant plus mal articulé que très bien rythmé)
Y’en A Plein
Veut-pas Sa Voir
On Veut Plus
Y’en-a As’ Y’a-donc
Trop
Plan
Sache
Nuire
-table -tion
-vers Quoi-on –rus Qui eux
 
Tu Vois C’est-pas Ça – En-core – Par-contre
C’est Que Moi-non Plus C’est-pas Pour Mais
Tou- Jours Re-ve Nir Voyez Vous-très – Mi-nable
Et Bien Je-di Rai Je-veux Pas -Tout-dire
Sur- Tout Si-en Plus Bien-en- Ten-du – Serre-tête
 
Mégot jus d’orange Nocif C’que ça peut J’te l’demande Encore Vous faire Demain et pis quoi En arrière 2-2 pas Histoire Réformer Tout de suite Épluchure C’est la preuve Peut toujours L’État Alors lui Si tu savais
Rlu Rlu Le gros tas Et… Hop Recycler Recycler Rebrancher Rebrancher Connecter
 
– On Veut -Vou-Loir – Cli-quer
A-na Nas -Gan-Ter Pam-ple Mousse A-lors A-près