LA FEMME DU BOULANGER – JEAN GIONO – 3

[La version de cette pièce qu’a produit Jean Giono est bien autre
que celle qu’a donnée Pagnol,
bien sur on nage dans l’invraisemblance , les gens simples y sont tous des poètes,
mais précisément !
c’est ainsi qu’on peut prétendre effleurer
peu importe le vrai
le sensible.]


IL NE CROIT PAS NI QU ELLE EST ICI - letcr1-exp

Extrait de la pièce de Théâtre « La femme du boulanger »
de Jean Giono


(sans image)

Parcours de lecture

IL NE CROIT PAS NI QU ELLE EST ICI - sr

En clair

IL NE CROIT PAS NI QU ELLE EST ICI - txt0r


Une proposition de lecture :


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Il ne croit pas, ni qu’elle est ici ni qu’elle est ailleurs, il sait qu’elle est quelque part. Ca lui suffit ; il la cherche.

[Almanach] – 5 Mai 1936 – Dans la ville du roi des rois, mais pas pour longtemps.

[Un épisode guerrier qui n’est pas parmi les plus glorieux de l’histoire de l’agresseur. Et pas uniquement en rapport avec la question de défaire ou de victoire.]


05-05-1936-LE 5 MAI 1936 PIETRO BADOGLIO - letcr1-exp


ici sans image

Parcours de lecture

05-05-1936-LE 5 MAI 1936 PIETRO BADOGLIO - sr

(à cliquer pour retourner)

En clair

05-05-1936-LE 5 MAI 1936 PIETRO BADOGLIO -txt0r

(à cliquer)


Des précisions

Les ambulances à Croix-Rouge du CICR sous les gaz en Ethiopie

La seconde guerre italo-éthiopienne

 

Badoglio ou l’épopée burlesque de la reddition italienne


Le 5 Mai 1936 Pietro Badoglio chef de l’armée italienne prend Addis-Abeba après avoir utilisé le gaz moutarde en combat.


Il y a toujours parfois une justice
(suite)

[Le conflit se termine pour l’agresseur comme il avait débuté, par une défaite plus totale encore que celle qui avait servi de prétexte à l’invasion.

D’où se retour :]


05-05-1941-6 ANS JOUR POUR JOUR - letcr1-expp


ici sans image

Parcours de lecture

05-05-1941-6 ANS JOUR POUR JOUR - sr

(à cliquer pour retourner)

En clair

05-05-1941-6 ANS JOUR POUR JOUR - txt02r

(à cliquer)


6 ans jour pour jour après la réddition d’Addis Abeba, l’empereur Haïlé Sélassié entre triomphalement dans la ville.