L’ÉLOIGNEMENT – LIONEL SEPPOLONI – 01

ICI POUR CES HABITANTS ENCERCLES DEPUIS TOUJOURS PAR LA FORET ET LE FLEUVE LE BRUIT SEMBLE UNE MANIERE DE SE RASSURER-let                                                                                     

 Extrait du roman « L’éloignement »

de Lionel Seppoloni

Parcours de lecture
ICI POUR CES HABITANTS ENCERCLES DEPUIS TOUJOURS PAR LA FORET ET LE FLEUVE LE BRUIT SEMBLE UNE MANIERE DE SE RASSURER-s

En clair sur babelio

*

ICI POUR CES HABITANTS ENCERCLES DEPUIS TOUJOURS PAR LA FORET ET LE FLEUVE LE BRUIT SEMBLE UNE MANIERE DE SE RASSURER-txt

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Ici, pour ces habitants encerclés depuis toujours par la forêt et le fleuve, le bruit semble une manière de se rassurer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s