LA VIE DEVANT SOI – ROMAIN GARY – 01

« Au début, je ne savais pas que Madame Rosa s’occupait de moi seulement pour toucher un mandat à la fin du mois. Quand je l’ai appris, j’avais déjà six ou sept ans et ça m’a fait un coup de savoir que j’étais payé.…

JE CROYAIS QUE MADAME ROSA M AIMAIT POUR RIEN ET QU ON ETAIT QUELQU'UN L UN POUR L AUTRE-let

J’en ai pleuré toute une nuit et c’était mon premier grand chagrin.»

 —

Citation proposée sur babelio par noor

Extrait du roman « La Vie devant soi»
de Romain Gary

Parcours de lecture

JE CROYAIS QUE MADAME ROSA M AIMAIT POUR RIEN ET QU ON ETAIT QUELQU'UN L UN POUR L AUTRE-s

En clair

*

JE CROYAIS QUE MADAME ROSA M AIMAIT POUR RIEN ET QU ON ETAIT QUELQU'UN L UN POUR L AUTRE-txt


_____________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Au début, je ne savais pas que Madame Rosa s’occupait de moi seulement pour toucher un mandat à la fin du mois. Quand je l’ai appris, j’avais déjà six ou sept ans et ça m’a fait un coup de savoir que j’étais payé.

Je croyais que Madame Rosa m’aimait pour rien et qu’on était quelqu’un l’un pour l’autre.

J’en ai pleuré toute une nuit et c’était mon premier grand chagrin.

LES POUVOIRS DE LA PAROLE – RENÉ DAUMAL – 02

« Mais un troisième connut exactement la même réalité que moi. …« 

ET IL NE NOUS FALLUT QU'UN REGARD ECHANGE POUR SAVOIR QUE NOUS AVIONS VU LA MEME CHOSE-let

… C’était Roger Gibert Lecomte.« 

Extrait du recueil d’essais
« Les Pouvoirs de la parole – Essais et notes 2 »
de René Daumal

Parcours de lecture

ET IL NE NOUS FALLUT QU'UN REGARD ECHANGE POUR SAVOIR QUE NOUS AVIONS VU LA MEME CHOSE-s

En clair

*

ET IL NE NOUS FALLUT QU'UN REGARD ECHANGE POUR SAVOIR QUE NOUS AVIONS VU LA MEME CHOSE-txt


On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Mais un troisième connut exactement la même réalité que moi. Et il ne nous fallut qu’un regard échangé pour savoir que nous avions vu la même chose.
C’était Roger Gibert Lecomte.

SARDINIA (on the road) – DANIEL BOURRION – 08

C ETAIT UNE VIE NOUVELLE UNE VIE DE FOLIE ET PERSONNE N A DORMI CETTE NUIT LA-let

« … la première pendant qu’on faisait relais au volant
puisque s’éloigner le plus possible il nous fallait« 

Extrait du roman « Sardinia »

de Daniel Bourrion

Parcours de lecture

C ETAIT UNE VIE NOUVELLE UNE VIE DE FOLIE ET PERSONNE N A DORMI CETTE NUIT LA-s

La solution (sur babelio)
*

C ETAIT UNE VIE NOUVELLE UNE VIE DE FOLIE ET PERSONNE N A DORMI CETTE NUIT LA-txt

Daniel Bourrion chez Publie.net

En librairie de Publie.net

Le lire en ligne sur face-ecran

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


c’était une vie nouvelle une vie de folie et personne n’a dormi cette nuit-là la première pendant qu’on faisait relais au volant puisque s’éloigner le plus possible il nous fallait.

L’ULTIME ALLIANCE – PIERRE BILLON – 09

  « Il s’était prêté à ce jeu quelques jours plus tôt devant le miroir de sa chambre, avec un regard dénué de bienveillance …

POURQUOI SE TROUVAIT IL AUJOURD HUI UNE TETE PLUS SYMPATHIQUE

Extrait du roman « L’Ultime Alliance »
de Pierre Billon

Parcours de lecture

POURQUOI SE TROUVAIT IL AUJOURD HUI UNE TETE PLUS SYMPATHIQUE -s

En clair (sur babelio)

*

POURQUOI SE TROUVAIT IL AUJOURD HUI UNE TETE PLUS SYMPATHIQUE -txt

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Il s’était prêté à ce jeu quelques jours plus tôt devant le miroir de sa chambre, avec un regard dénué de bienveillance.

 Pourquoi se trouvait-il aujourd’hui une tête plus sympathique ?

MESURES – MAXIME GIRIEUD

LA SOUFFRANCE NE S ADDITIONNE PAS LA CRUAUTE NON PLUS-let

… Quelles que soient ses proportions elle rampe toujours à ras de terre.« 

Extrait de « Mesure »
de Maxime Girieud

publié dans les CAHIERS DE L’ARTISAN

Parcours de lecture

LA SOUFFRANCE NE S ADDITIONNE PAS LA CRUAUTE NON PLUS-s

En clair

*

LA SOUFFRANCE NE S ADDITIONNE PAS LA CRUAUTE NON PLUS-txt


On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


La souffrance ne s’additionne pas. La cruauté non plus. Quelles que soient ses proportions elle rampe toujours à ras de terre.

LA GRANDE IMPLOSION – RAPPORT SUR L’EFFONDREMENT DE L’OCCIDENT – PIERRE THUILLIER – 01

Certaines lectures méritent qu’on ralentisse le pas


« On comprend donc qu’ils se soient fait une idée tout à fait simpliste des phénomènes de déclin.

A leur yeux, une société n’était morte que lorsqu’elle était physiquement détruite…

ILS NE COMPRENNAIENT PAS QUE LE DELABREMENT D UNE CIVILISATION EST D ABORD INTERIEUR-let

 Extrait de l’essai  « La grande implosion »

de Pierre Thuillier

Parcours de lecture

ILS NE COMPRENNAIENT PAS QUE LE DELABREMENT D UNE CIVILISATION EST D ABORD INTERIEUR-s

En clair

*

ILS NE COMPRENNAIENT PAS QUE LE DELABREMENT D UNE CIVILISATION EST D ABORD INTERIEUR-txt


« On comprend donc qu’ils se soient fait une idée tout à fait simpliste des phénomènes de déclin.

A leur yeux, une société n’était morte que lorsqu’elle était physiquement détruite

Ils ne comprenaient pas que le délabrement d’une civilisation est d’abord intérieur.