L’HONORABLE MONSIEUR JACQUES – ANDRÉ DHÔTEL – 17

[Insouciance de la belle]


 ELLE FICHAIT LE CAMP SANS MANIERES - letc1-exp


                      


(a cliquer
plus simple)

ELLE FICHAIT LE CAMP SANS MANIERES - letc1-sr

  —     

Extrait du roman « L’Honorable Monsieur Jacques »

de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

ELLE FICHAIT LE CAMP SANS MANIERES - sr

  —–

 Sur babelio
*

En clair

ELLE FICHAIT LE CAMP SANS MANIERES - txt0r

 Un extrait plus long

ELLE FICHAIT LE CAMP SANS MANIERES - txt1r


Merci de signaler une erreur 


Elle s’en allait comme si elle ignorait Jacques parfaitement, peu soucieuse de prendre une allure gracieuse ou non.
Elle fichait le camp sans manières, mais la beauté de son corps se livrait au travers des mouvements de sa robe d’été.
Jacques resta un long moment immobile. Il fut surpris par une voix dans son dos 

 


MARYSE HACHE – PASSÉE PAR ICI – 1



JE PARLE MA MORT SEULE MANIERE - letcr1-EXP 

Extrait du recueil « Passée par ici »
de Maryse Hache

parcours de lecture

JE PARLE MA MORT SEULE MANIERE - sr

En clair

JE PARLE MA MORT SEULE MANIERE - txt0r

_____________________

Les TAGS donnent
des mots de la grille.

____________________________

Pour agrandir  cliquer

_________________________________

Maryse Hache sur Publie.net


 Merci de  signaler une erreur 


Je parle ma mort — seule manière de la vivre — même lointaine —, est-elle si loin ?

L’HONORABLE MONSIEUR JACQUES – ANDRÉ DHÔTEL – 7

(Après Jean Giono
Pour saluer Giono-couverture Très bientôt un livret dédié à André Dhôtel)

 

AUGUSTIN DEMEURA - let2
(Pour une lecture plus lente)

AUGUSTIN DEMEURA - let1

  —     

Extrait du roman « L’Honorable Monsieur Jacques »

de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

AUGUSTIN DEMEURA - s

  —–

En clair  sur babelio

*

AUGUSTIN DEMEURA - txt0

Un extrait plus long

COMME S IL FALLAIT - txt1


Merci de signaler une erreur 


Augustin demeura un instant à regarder Jacques, comme s’il se demandait de quelle manière prendre congé.

L’HONORABLE MONSIEUR JACQUES – ANDRÉ DHÔTEL – 6

(Après Jean Giono
Pour saluer Giono-couverture Bientôt un livret dédié à André Dhôtel)

 

COMME S IL FALLAIT - letc2

(Pour une lecture plus lente)

COMME S IL FALLAIT - letc0

  —     

Extrait du roman « L’Honorable Monsieur Jacques »

de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

COMME S IL FALLAIT - s

 —–

En clair  sur babelio

*

COMME S IL FALLAIT - txt0

Un extrait plus long

COMME S IL FALLAIT - txt1


Merci de signaler une erreur 


Ce n’était pas Viviane, mais il serait beau de croire … Dans quel mensonge allait-il se jeter lui aussi ? Comme s’il fallait chercher la vérité à la limite du mensonge, à la manière des enfants sans doute.

ARS MAGNA – O. V. de L. MILOSZ – 03


IL SE FRAPPE LA POITRINE - letc1

Pour une lecture plus lente

IL SE FRAPPE LA POITRINE - letc0

Extrait de l’oeuvre ARS MAGNA
(du recueil « Oeuvres complètes, tome 7 : Ars magna,
suivi de « Les Origines ibériques du peuple juif,
L’Apocalypse de Saint-Jean déchiffrée,
La Clef de l’apocalypse »)

de Oskar Wladislaw de Lubicz Milosz

Parcours de lecture

IL SE FRAPPE LA POITRINE - s

L’extrait sur babelio

*

En clair

IL SE FRAPPE LA POITRINE - txt0

Citation plus complète
IL SE FRAPPE LA POITRINE - txt1

____________________________

Les TAGS
donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille cliquer dessus

LA GRANDE IMPLOSION – RAPPORT SUR L’EFFONDREMENT DE L’OCCIDENT – PIERRE THUILLIER – 04

« Qu’on comprenne bien : ce n’était pas simplement le manque de neutralité des journalistes qui était en cause.
Certains, à coup sûr, se livraient à des commentaires tendancieux, voire à de honteux bourrage de crâne. Et le public, parfois, devait gober d’énormes falsifications, Mais c’était l’idée même d’une information objective qui était illusoire…
LES POETES ET LES PROPHETES EUX SAVENT QU ILS CREENT OU RECREENT LA REALITE A LEUR MANIERE-let                                                                            …Trop de modernes, ingénument, croyaient pouvoir échapper à la nécessité d’interpréter les faits, de leur donner sens en les intégrant dans un cadre mythique. »

 Extrait de l’essai  « La grande implosion »

de Pierre Thuillier

Parcours de lecture

LES POETES ET LES PROPHETES EUX SAVENT QU ILS CREENT OU RECREENT LA REALITE A LEUR MANIERE-s

En clair (sur babelio)

*

LES POETES ET LES PROPHETES EUX SAVENT QU ILS CREENT OU RECREENT LA REALITE A LEUR MANIERE-txt

La citation entière

LES POETES ET LES PROPHETES EUX SAVENT QU ILS CREENT OU RECREENT LA REALITE A LEUR MANIERE-txt2


Qu’on comprenne bien : ce n’était pas simplement le manque de neutralité des journalistes qui était en cause.
Certains, à coup sûr, se livraient à des commentaires tendancieux, voire à de honteux bourrage de crâne. Et le public, parfois, devait gober d’énormes falsifications, Mais c’était l’idée même d’une information objective qui était illusoire.
Les poètes et les prophètes, eux, savent qu’ils créent ou recréent la réalité à leur manière.
Trop de modernes, ingénument, croyaient pouvoir échapper à la nécessité d’interpréter les faits, de leur donner sens en les intégrant dans un cadre mythique.

L’ÉLOIGNEMENT – LIONEL SEPPOLONI – 01

ICI POUR CES HABITANTS ENCERCLES DEPUIS TOUJOURS PAR LA FORET ET LE FLEUVE LE BRUIT SEMBLE UNE MANIERE DE SE RASSURER-let                                                                                     

 Extrait du roman « L’éloignement »

de Lionel Seppoloni

Parcours de lecture
ICI POUR CES HABITANTS ENCERCLES DEPUIS TOUJOURS PAR LA FORET ET LE FLEUVE LE BRUIT SEMBLE UNE MANIERE DE SE RASSURER-s

En clair sur babelio

*

ICI POUR CES HABITANTS ENCERCLES DEPUIS TOUJOURS PAR LA FORET ET LE FLEUVE LE BRUIT SEMBLE UNE MANIERE DE SE RASSURER-txt

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Ici, pour ces habitants encerclés depuis toujours par la forêt et le fleuve, le bruit semble une manière de se rassurer.