LA GRANDE BEUVERIE – RENÉ DAUMAL – 05

EN GENERAL ON PARLE COMME ON TIRERAIT DES COUPS DE FUSIL AU PETIT BONHEUR ENTENDE QUI PEUT-let

Extrait de  « La grande beuverie »
de René Daumal

Parcours de lecture
EN GENERAL ON PARLE COMME ON TIRERAIT DES COUPS DE FUSIL AU PETIT BONHEUR ENTENDE QUI PEUT-s

En clair sur babelio

*

EN GENERAL ON PARLE COMME ON TIRERAIT DES COUPS DE FUSIL AU PETIT BONHEUR ENTENDE QUI PEUT-txt

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


En général on parle comme on tirerait des coups de fusil au petit bonheur, entende qui peut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s