La planète des Normes – Jan De Fast – 09

La planète des normes est un roman de Jan De Fast écrit dans les années 70, belles années de la collection fleuve noir.

L’auteur y évoque un monde où l’esprit des humains est, tout comme le corps, entouré de soins qui lui « évitent », ainsi qu’à la société, tout dérèglement, tout dépassement de la normalité.
Pour cela, la solution idéale :  la machine et les mots sans épaisseur de la « Norme »

La planète des Normes – Jan De Fast – 01
La planète des Normes – Jan De Fast – 02
La planète des Normes – Jan De Fast – 03
La planète des Normes – Jan De Fast – 04
La planète des Normes – Jan De Fast – 05
La planète des Normes – Jan De Fast – 06
La planète des Normes – Jan De Fast – 07
La planète des Normes – Jan De Fast – 08


Couv-cut - la planète des Normes

Allan se demande s’il doit poursuivre sa mission d’enquête. Même si la question de la compatibilité avec le monde auquel il appartient a sa réponse (négative), reste l’aide éventuelle à apporter, le plus discrètement possible, dans le cas où les habitants de cette planète seraient menacés. Est-il vraiment sur le « meilleur des mondes » ?
Et dans le cas où son intervention serait nécessaire, comment pourrait-il échapper à la surveillance du système des « Normes » pour intervenir ?
[Sa dernière interrogation étant comme un écho au fameux textes traitant de « La servitude volontaire« ]


Couverture - la planète des Normes


18 - SE DÉBARRASSER-le(Ou … plus facile)
*

Toute cette police particulière qui servait d’intermédiaire entre les machines et le peuple serait aussitôt alertée, quadrillerait le territoire, multiplierait ses filets et personne ne viendrait à l’aide du criminel. Il ne pourrait se cacher nulle part, la partie serait trop inégale.
Les Servants, Alan le savait maintenant, n’étaient pas de quelconques sbires, c’étaient au contraire des hommes d’un quotient intellectuel supérieur avec lesquels il fallait vraiment compter.
Le professeur Féhir l’avait expliqué dès le premier jour : tout déviant primaire était réintégré dans le rang après normalisation. Mais s’il y avait récidive, la seconde intervention était plus profonde et le sujet ne retournait plus dans son milieu ; il devenait un Servant.
Étant donné que le désir d’échapper aux Normes ne pouvait naître que dans un esprit très évolué, les quelques centaines de milliers d’individus constituant cette caste particulière possédaient donc des cerveaux nettement au-dessus de la moyenne, ils étaient de taille à déjouer toutes les ruses.

19 - CETTE TECHNIQUE -le (Ou … plus facile)
*

et démontrait à quel point la programmation des machines était proche de la perfection : il ne peut y avoir de meilleur agent de sécurité qu’un rebelle converti et la parcelle d’autorité qui lui est ainsi confiée achève d’en faire un loyal sujet. On ne rêve de bouleverser un ordre établi que lorsqu’on lui est subordonné, à partir du moment où on devient soi-même un chef, on n’a plus d’autre souci que de maintenir cet ordre… Encore une fois, l’aventure en valait-elle vraiment la peine ? Alan ne pouvait s’empêcher d’évoquer la classique image du singe se regardant dans un miroir : L’animal contourne la glace pour essayer d’atteindre ce congénère inconnu qui copie ses grimaces et naturellement ne trouve personne derrière.

20 - ET SI LES NORMES- le(Ou … plus facile)
*

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s