La planète des Normes – Jan De Fast – 04

La planète des normes est un roman de Jan De Fast écrit dans les années 70, belles années de la collection fleuve noir.

L’auteur y évoque un monde où l’esprit des humains est, tout comme le corps, entouré de soins qui lui « évitent », ainsi qu’à la société, tout dérèglement.

La planète des Normes – Jan De Fast – 01
La planète des Normes – Jan De Fast – 02
La planète des Normes – Jan De Fast – 03


Couv-cut - la planète des Normes

Le docteur Kleeth (?) après avoir opéré le cerveau d’un patient considéré comme « anormal » par la « Machine des Normes » apprend ce que l’on fait dans le cas des récidives, lors d’un second « déséquilibrage » du cerveau chez une même personne. Mais il ne sait pas apparemment ce que signifie devenir un « SERVANT ».

Mais qui est ce docteur Kleeth dont le comportement semble un peu étrange au lecteur lorsqu’il se retrouve seul …


Couverture - la planète des Normes


Après un rapide dîner dans la salle de garde, Kleeth suivit le conseil du patron et regagna le confortable petit studio qui lui était affecté. Se comportant comme il en avait désormais pris …

07 - L’ HABITUDE-le(Ou .. plus facile)
*

presque entièrement consacré comme toujours aux résultats des épreuves sportives. Après un délai raisonnable il coupa, se dévêtit tranquillement, se coucha, éteignit la lumière. Allongé dans son lit, il attendit encore quelques instants puis, tendant le bras vers ses vêtements posés près du lit, saisit sa ceinture de cuir qu’il palpa d’un geste précis. Sous la pression de ses doigts exercés, une mince fente invisible s’entrouvrit, révélant une poche secrète ménagée dans l’épaisseur d’où il tira un étroit bandeau de plastique métallisé relié par un très fin câble souple au microgénérateur intégré dans la boucle en forme de disque chromé. Il fixa ce bandeau autour de son front et, dans le noir, se détendît avec un soupir de soulagement. A partir de maintenant, toutes les manifestations bioélectriques de son cerveau ne pourraient plus rayonner à l’extérieur à l’exception des ondes delta, celles du sommeil ; pour les détecteurs ultra-sensibles des toutes-puissantes Normes, le docteur Kleeth dormait tranquillement et il pouvait enfin penser, réfléchir à son aise, faire la somme de tout ce qu’il avait appris jusque-là, en tirer les conséquences, échafauder des projets dont le plus bénin aurait fait bondir le professeur Féhir. Il pouvait surtout redevenir pendant quelques heures vraiment lui-même, c’est-à-dire non pas …

08 - UN HODIEN , -le(Ou … plus facile)
*

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s