[Almanach] Matthieu Hervé …

[Des traces de vie suivies en des lieux dispersés,
comme les touches d’un clavier
dont le narrateur jouerait . ]

Vendredi 30 mai 2014
Les éditions Publie.net donnaient
de Mattieu Hervé
« Monkey’s Requiem »
(Le peintre exclusif)

IL RÉPÈTE SOUVENT FAIRE DE LA PEINTURE -letcr1-exp                               

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le passage en son entier


Proposition de lecture :

 


Récemment une version papier qui inclut l’accès au format numérique
a été publiée par le même éditeur … c’est  ici


Parfois, pris d’absinthe et de mélancolie, il évoque une femme, Augustina, tenancière d’un bar, qui lui a permis d’y organiser une exposition d’estampes japonaises. Elle est modèle pour bon nombre de ses amis, et sans doute un peu pute. Il l’a aimée, beaucoup, même s’il répète souvent, faire de la peinture et aimer les femmes, voilà qui est incompatible, c’est emmerdant, et il l’a peinte, en robe et pensive, nue et lascive. Une relation désastreuse terminée quelques mois avant son départ de Paris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s