LE JOURNAL D’ANNE FRANK – ANNE FRANK – 02

« La moitié de la classe fait des paris sur qui va passer et qui va redoubler, les deux garçons qui sont derrière nous, C. N. et Jacques Kokernoot, nous font mourir de rire, ma voisine G. Z. et moi, ils ont parié l’un avec l’autre tout leur argent pour les vacances. « Toi, tu passes », « Non », « Si », « Non », « Si », du matin au soir, ni les regards suppliants de G. pour demander le silence ni mes remarques fielleuses ne parviennent à les calmer , …

A MON AVIS UN QUART DE LA CLASSE DEVRAIT REDOUBLER IL Y A DE TELS ABRUTIS--let                                                                              … mais les profs sont les gens les plus capricieux qui soient, peut-être que cette fois-ci, exceptionnellement, ils feront un caprice dans le bon sens. Pour mes amies et moi, je ne me fais pas trop de soucis, nous nous en sortirons.
Il n’y a que les maths qui m’inquiètent un peu. Enfin, on verra bien. En attendant, on se serre les coudes.
« 

—-

Extrait du roman « Journal d’Anne Frank »
de Anne Frank

parcours de lecture
A MON AVIS UN QUART DE LA CLASSE DEVRAIT REDOUBLER IL Y A DE TELS ABRUTIS--s

En clair (sur babelio)

*

A MON AVIS UN QUART DE LA CLASSE DEVRAIT REDOUBLER IL Y A DE TELS ABRUTIS--txt

—–

Un extrait plus long qui contient cette citation

LE PETIT VIEUX DES MATHEMATIQUES ETAIT TRES EN COLERE CONTRE MOI PENDANT UN MOMENT PARCE QUE JE BAVARDAIS SANS ARRET-txt2

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


A mon avis, un quart de la classe devrait redoubler, il y a de tels abrutis, mais les profs sont les gens les plus capricieux qui soient, peut-être que cette fois-ci, exceptionnellement, ils feront un caprice dans le bon sens. Pour mes amies et moi, je ne me fais pas trop de soucis, nous nous en sortirons. Il n’y a que les maths qui m’inquiètent un peu. Enfin, on verra bien. En attendant, on se serre les coudes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s