« La grande beuverie » – René Daumal – Dialogue laborieux – 8 –

A08- POUR MOI C’ EST LE GOSIER-image

La grand beuverie - en Calabre

Tout ce qui est sans chair et sans émotion vraie, en prend pour son grade dans cette oeuvre truculente.


Dialogue laborieux – 8–
L’art de l’explication
ne désaltère pas.

 


«J’éternuai. Quinze paires d’yeux me regardèrent sévèrement. Le temps que je me dise : « C’est ça qu’on appelle des yeux en boules de loto, bien que le loto soit désormais un jeu archaïque comme le bézigue, l’oie, la migraine, le suivez-moi-jeune-homme, le nez de Cléopâtre… », le temps que je laisse dégouliner mes guirlandes de mots familiers, tout le monde avait eu le temps de boire trois coups pour dissiper le malaise. »…

  

A08- POUR MOI C’ EST LE GOSIER-let


 

A08- POUR MOI C’ EST LE GOSIER-image


Pour moi, c’est le gosier sec que je dus souffrir les explications qui suivirent. »

____________

René Daumal semble partager
l’aversion que Joseph Jacotot *
a toujours manifesté
contre
l’explication.
Ce moment où l’on prétend
déplier l’intérieur d’un problème
à la manière de celui qui dissèque un cadavre
et en donner la solution.
Alors qu’en réalité
on s’arrête à la première phase

il en sera question plus loin
chez les Scients


Dialogue laborieux 8,  complet (au format pdf) Dialogue Laborieux 08

 


* Merci encore mille fois à Viviane Lamarlère qui a mis à disposition les textes de ce merveilleux pédagogue (qui n’a jamais dissocié le savoir des circonstances où il peut naître dans la personne) dont celui-ci.

« La grande beuverie » – René Daumal – Dialogue laborieux – 5 –

A05-PAS DE TRUCS -image

La grand beuverie - en Calabre

Tout ce qui est sans chair et sans émotion vraie, en prend pour son grade dans cette oeuvre truculente.


Dialogue laborieux – 5 –
Ici nous sommes
à contrario de notre époque
qui se méfie du mystère non cartographié
et
vénère
celui qui l’est
tel que
« Les trous noirs »
« le big bang » (rien à voir avec la genèse (sourire)²)
« La matière manquante »

 


«L’Araucanien ayant bu, il y eut un grand silence. Puis une vieille dame cria sèchement :

— Pas de trucs de magie, ici ! Nous voulons des explications. Qui a cassé la guitare ? Et comment ? Et pourquoi ?

»…

  

A05-PAS DE TRUCS -let


 

A05-PAS DE TRUCS -image


Pas de trucs scientifiques, cria Othello de sa voix ferrailleuse, l’écume aux lèvres. Pas de trucs scientifiques, hein ? »

____________

On pourra
pour ceux qui connaissent la poétesse
songer à ce qui est écrit chez Tristan Félix

Ouvroir de poésie sauvage et magique.
Fabrique de créatures grotesques et tragiques.
Haut-fourneau de l’enfance et de l’animalité.
Observatoire des extrémités du vivant.
(et surtout …)
CHANTIER INTERDIT AU CONCEPT


Dialogue laborieux 5,  complet (au format pdf) Dialogue Laborieux 05

NO ET MOI – DELPHINE DE VIGAN – (Citations choisies par des élèves ) – 2 – (Noémie J.)

Lettres au collège de Buis les Baronnies

UN JOUR ON S'ATTACHE A UNE SILHOUETTE A UNE PERSONNE ON POSE DES QUESTIONS ON ESSAIE DE TROUVER DES RAISONS-let

…des explications. »

Extrait du roman « No et moi« 

de Delphine de Vigan

collecté et proposée par Noémie J.

Commentaire :

UN JOUR ON S'ATTACHE A UNE SILHOUETTE A UNE PERSONNE ON POSE DES QUESTIONS ON ESSAIE DE TROUVER DES RAISONS-com

 —

Parcours de lecture

UN JOUR ON S'ATTACHE A UNE SILHOUETTE A UNE PERSONNE ON POSE DES QUESTIONS ON ESSAIE DE TROUVER DES RAISONS-s

En clair

UN JOUR ON S'ATTACHE A UNE SILHOUETTE A UNE PERSONNE ON POSE DES QUESTIONS ON ESSAIE DE TROUVER DES RAISONS-txt

cliquer dessus


On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Un jour, on s’attache à une silhouette, à une personne, on pose des questions, on essaie de trouver des raisons des explications.