« La grande beuverie » – René Daumal – Dialogue laborieux – 8 –

A08- POUR MOI C’ EST LE GOSIER-image

La grand beuverie - en Calabre

Tout ce qui est sans chair et sans émotion vraie, en prend pour son grade dans cette oeuvre truculente.


Dialogue laborieux – 8–
L’art de l’explication
ne désaltère pas.

 


«J’éternuai. Quinze paires d’yeux me regardèrent sévèrement. Le temps que je me dise : « C’est ça qu’on appelle des yeux en boules de loto, bien que le loto soit désormais un jeu archaïque comme le bézigue, l’oie, la migraine, le suivez-moi-jeune-homme, le nez de Cléopâtre… », le temps que je laisse dégouliner mes guirlandes de mots familiers, tout le monde avait eu le temps de boire trois coups pour dissiper le malaise. »…

  

A08- POUR MOI C’ EST LE GOSIER-let


 

A08- POUR MOI C’ EST LE GOSIER-image


Pour moi, c’est le gosier sec que je dus souffrir les explications qui suivirent. »

____________

René Daumal semble partager
l’aversion que Joseph Jacotot *
a toujours manifesté
contre
l’explication.
Ce moment où l’on prétend
déplier l’intérieur d’un problème
à la manière de celui qui dissèque un cadavre
et en donner la solution.
Alors qu’en réalité
on s’arrête à la première phase

il en sera question plus loin
chez les Scients


Dialogue laborieux 8,  complet (au format pdf) Dialogue Laborieux 08

 


* Merci encore mille fois à Viviane Lamarlère qui a mis à disposition les textes de ce merveilleux pédagogue (qui n’a jamais dissocié le savoir des circonstances où il peut naître dans la personne) dont celui-ci.