RÉSONANCES [une image – un texte] Louise Imagine – Bernard Vassel

[Jacques Flament Editions
ont publié « RÉSONANCES »

149 textes cheminent
à travers
25 images photographiques]


Photo de Louise Imagine
texte de Bernard Vassel
(extrait de « Ondulations quadrillés du temps« )

Tu n'es pas une libellule ni une araignée-letex-

(ou)

[lecture]


Tu n’es pas une libellule ni une araignée, tu es l’insouciance de l’enfance.
Tu es une petite fille qui avance sur le tapis grillagé de la vie.

 

 

 

 

 

 

LE CERCLE DU RIVAGE – LAURE MORALI et CHRIS FRIEL- 2

 ( Préambule  du livre :
« Il y a dans ces paysages maritimes une force qui nous dépasse.
Comment en nier la beauté primitive, envoûtante, qui nous submerge calmement ?
C’est ainsi…
Louise Imagine »
)

J AI RECONNU MON ENFANCE - letcr1-exp

Extrait de la proposition de voyage de
Laure Morali et  Chris Friel

« Le cercle du rivage « 

Parcours de lecture

J AI RECONNU MON ENFANCE - sr

L’extrait

J AI RECONNU MON ENFANCE - txt0r

les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


Merci de signaler une  erreur


J’ai reconnu mon enfance en ôtant mes souliers.

MA MÈRE EST LAMENTABLE – JULIEN BOUTONNIER – 1

MON ENFANCE PLUME - letcr2

Lecture plus lente
MON ENFANCE PLUME - let0

Extrait de

« Ma mère est lamentable »

de Julien Boutonnier

———

Parcours de lecture

MON ENFANCE PLUME - s

En clair

*

MON ENFANCE PLUME - txt0

—-

Julien Boutonnier sur Publie.net (présentation de « Ma mère est lamentable« )

Sur son blog « peut(-)être » 

_________

Les TAGS
donnent des mots de la grille.

________________________

Pour agrandir cliquer

mon enfance plume
dans les adultes au kilo
dans la chair muselée
d’une enfance cri devenue

PARAMAHANSA YOGANANDA – AUTOBIOGRAPHIE D’UN YOGI – 01

« Ces images du passé me suggéraient aussi, par quelque mystérieux lien, celles du futur …

AUCUNE DES PETITES HUMILIATIONS DE MON ENFANCE NE S EST EFFACEE DE MON ESPRIT-let

                                                                      … J’étais conscient du dépit éprouvé à ne pouvoir marcher ou m’exprimer librement. »

Extrait du recueil
« Autobiographie d’un Yogi »
de Paramahansa Yogananda

 —

Parcours de lecture
AUCUNE DES PETITES HUMILIATIONS DE MON ENFANCE NE S EST EFFACEE DE MON ESPRIT-s

En clair sur babelio

*

AUCUNE DES PETITES HUMILIATIONS DE MON ENFANCE NE S EST EFFACEE DE MON ESPRIT-txt

_____________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Aussi loin que remontent mes souvenirs, mon enfance est marquée par des réminiscences d’une vie antérieure, dans l’entrevision des neiges de l’Himâlaya, où j’étais moi-même yogi.

Ces images du passé me suggéraient aussi, par quelque mystérieux lien, celles du futur.

Aucune des petites humiliations de mon enfance ne s’est effacée de mon esprit. J’étais conscient du dépit éprouvé à ne pouvoir marcher ou m’exprimer librement.

LE PEDAGOGUE N’AIME PAS LES ENFANTS – HENRI ROORDA – 02

« À l’École, l’enfant apprend à lire, à écrire et à compter. Cela est fort bien. Mais il suffirait de retenir l’écolier de huit heures à dix heures du matin, sept ou huit ans de suite, pour lui enseigner cette science rudimentaire.

Or, l’École veut occuper dans notre vie une place beaucoup plus grande. Elle veut richement meubler les chambres de notre mémoire ; elle veut nous apprendre à penser ; elle veut réformer notre caractère ; elle veut nous moraliser et faire de nous de bons citoyens.

Elle a même la prétention, en dépit des apparences, d’assouplir et de fortifier nos muscles .…

ELLE VEUT TOUT FAIRE ET COMME CELA EXIGE BEAUCOUP DE TEMPS ELLE NOUS PREND PRESQUE TOUTE NOTRE ENFANCE-let                                                                                     … elle nous immobilise durant des milliers d’heures dans l’attitude de l’écolier qui écoute, ou qui fait semblant »

 —

Extrait de l’oeuvre  « Le Pédagogue n’aime pas les enfants »

de Henri Roorda

Parcours de lecture

ELLE VEUT TOUT FAIRE ET COMME CELA EXIGE BEAUCOUP DE TEMPS ELLE NOUS PREND PRESQUE TOUTE NOTRE ENFANCE-s

En clair

*

ELLE VEUT TOUT FAIRE ET COMME CELA EXIGE BEAUCOUP DE TEMPS ELLE NOUS PREND PRESQUE TOUTE NOTRE ENFANCE-txt


_____________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


À l’École, l’enfant apprend à lire, à écrire et à compter. Cela est fort bien. Mais il suffirait de retenir l’écolier de huit heures à dix heures du matin, sept ou huit ans de suite, pour lui enseigner cette science rudimentaire.
Or, l’École veut occuper dans notre vie une place beaucoup plus grande. Elle veut richement meubler les chambres de notre mémoire ; elle veut nous apprendre à penser ; elle veut réformer notre caractère ; elle veut nous moraliser et faire de nous de bons citoyens. Elle a même la prétention, en dépit des apparences, d’assouplir et de fortifier nos muscles : elle veut tout faire. Et comme cela exige beaucoup de temps, elle nous prend presque toute notre enfance ; elle nous immobilise durant des milliers d’heures dans l’attitude de l’écolier qui écoute, ou qui fait semblant.