La conclusion – Aurélien Bellanger – Du billard

Dans sa chronique quotidienne
Aurélien Bellanger,
– quasi-inégalable dans ses images/analogie/métaphore ,
toujours à la limite de trébucher
sur un des ses mots lancés à la vitesse du galop d’un cheval qui aurait la vaillance de celui d’Attila et la force de celui de Gengis Kahn –
a dit :

« Je crois que j’aurais écrit ce genre de choses si j’avais écrit le roman de Dominique Jamet : j’en aurais fait une sorte de super franc-maçon, plus passionné par le mortier que par la pierre
CONB01-— UN ARTISTE ÉGARÉ-le-i

(Plus facile ici)


(Solution)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s