« L’iris de Suse » – Jean Giono – page 292

P292 - DANS LA SIENNE . DANS LA NÔTRE -image1

« C’est aller plus loin que la lune
mais qui le saura »

écrit Jean Giono dans sa présentation du titre.


Deux cent quatre vingt douzième page, (dernière de cette série)
à deux pas de la fin
où rien ne se dénoue

mais qui voit Tringlot retrouver…


 

« Entre autres, Tringlot crut reconnaître la silhouette du Jocond, mais mélangée aux rouges et aux noirs du couchant et présentée de multiples façons par les méandres de la voie,il perdit de vue la forme familière. A la nuit close, le train s’arrêta ; pour aujourd’hui il n’allait pas plus loin. Tringlot coucha à l’auberge. Enfin, il était dans la montagne. …

P292 - DANS LA SIENNE . DANS LA NÔTRE -le1


 

P292 - DANS LA SIENNE . DANS LA NÔTRE -image1

Dans la sienne. Dans la nôtre. Il respirait goulûment un air léger, fin comme un parfum de réséda. »

 


 

[A présent, il ne te reste plus qu’à (re)lire « L’iris de Suse, roman qui contient tous les germes* (et une part des fruits) de l’oeuvre de Giono, si ce n’est de l’homme lui-même.
Lire ou relire, en tout ou partie. Car, écrit vivant – en chaque parcelle vibre la durée – quelques lignes suffisent, si l’on connait l’oeuvre, à la convoquer toute entière.]

__
* On peut y trouver, au détour d’une phrase, « Le Coeur-Cerf » 

]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s