La beauté / la grâce

Il est bien plus facile à la science de définir pour l’art (qui n’en demandait pas tant*), les divines pro-portions ou les canons de la beauté
que de donner la moindre indication à propos de ce qui, dans le déséquilibre et le défit à ces normes produit un frémissement aux caractéristiques tout à fait aléatoires, du coeur à la peau.
la-beaute-est-souvent-le-resultat-let la-grace-est-toujours-let

L’image de synthèse, la musique qualité cd, ont longtemps fasciné du fait de la disparition, du grain, de la poussière.

Mais c’est une amplitude excessive (dosée) des hanches (d’un tissus) …, une note un peu en avance, en retard par rapport à la norme de la partition …, qui créent la grâce.

[ceci n’est bien sur
– tout comme un poison –
utile/vrai qu’en quantité infime]


la-beaute-est-souvent-le-resultat-letex1

la-grace-est-toujours-letex


La beauté est souvent le résultat d’un effacement.
La grâce est toujours celui d’un ajout.


Dans une époque frileuse, craintive
et dont
toutes les expressions vitales sont scientifiquement normées
on préférera bien entendu
la beauté à la grâce.


* Je ne parle pas ici des artistes. Chez eux, les avis sont … très partagés.

2 commentaires sur “La beauté / la grâce

  1. il est pourtant certain désormais que l’art n’est lié ni à la grâce ni à la beauté et que depuis longtemps maintenant la laideur, le déséquilibre, les dysfonctionnements et dysharmonies font partie de l’expression artistique

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s