Etat d’ur – ça ne suffira pas

Tout ça ne va pas vraiment passer comme dans un fauteuil

LES NOMBREUX SAVENT BIEN QUE - letcr1-exp-

LES NOMBREUX SAVENT BIEN QUE - sr

LES NOMBREUX SAVENT BIEN QUE - txt0r


« Les journées de juin 1848 – mille cinq cents morts durant les combats, mais plusieurs
milliers d’exécutions sommaires parmi les prisonniers, l’Assemblée qui accueille la reddition de la dernière barricade au cri de «Vive la République!» – et la Semaine sanglante sont des taches de naissance qu’aucune chirurgie n’a l’art d’effacer. »

« Un gouvernement qui déclare l’état d’urgence contre des gamins de quinze ans. Un pays qui met son salut entre les mains d’une équipe de footballeurs.
Un flic dans un lit d’hôpital qui se plaint d’avoir été victime de « violences ». Un préfet qui prend un arrêté contre ceux qui se construisent des cabanes dans les arbres. Deux enfants de dix ans, à Chelles, inculpés pour l’incendie d’une ludothèque.
Cette époque excelle dans un certain grotesque de situation qui semble à chaque fois lui
échapper. Il faut dire que les médiatiques ne ménagent pas leurs efforts pour étouffer dans les registres de la plainte et de l’indignation l’éclat de rire qui devrait accueillir de pareilles nouvelles. »

(IQV 2007)

2 commentaires sur “Etat d’ur – ça ne suffira pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s