« L’iris de Suse » – Jean Giono – 22

P32 - ET EN QUATRE OU CINQ COUPS DE MUSEAU-image

« C’est aller plus loin que la lune
mais qui le saura »

écrit Jean Giono dans sa présentation du titre.


Vingtième deuxième page,
Tringlot devenu quasi berger
voit les limites

de ses nouvelles compétences.


 

« Au surplus, restait le chien du berger malade (un des chiens, car il y en avait au moins cinq ou six : des griffons qui trottaient sur les talons d’Alexandre ou prenaient brusquement des initiatives, la queue en l’air et avec des coups de gueule). Le chien suivait son maître, juste à l’aplomb du cacolet où le malade se balançait, mais, de temps en temps, il venait prendre la place de son maître …

P32- ET EN QUATRE OU CINQ COUPS DE MUSEAU-let


 

P32 - ET EN QUATRE OU CINQ COUPS DE MUSEAU-image

et, en quatre ou cinq coups de museau, il mettait immédiatement un ordre que Tringlot n’obtenait pas avec son fouet.»

 

« L’iris de Suse » – Jean Giono – 8

« C’est aller plus loin que la lune
mais qui le saura »

écrit Jean Giono dans sa présentation du titre.


Huitième page,
Tringlot cherche toujours à faire son chemin
le plus discrètement possible .

Tout lui est menace.


 

« L’aboi était vaguement répercuté par un écho : un hangar.
Tringlot évita la direction du chien et il se dirigea vers la grand-route. […]

P18 - IL NE FALLAIT PAS S’ ATTARDER -let


 

P18 - IL NE FALLAIT PAS S’ ATTARDER -image4

Il ne fallait pas s’attarder. Ce chien avait fini par inquiéter ses collègues, ils commençaient à donner de la voix.»

LE VILLAGE PATHÉTIQUE – ANDRÉ DHÔTEL – 7

affiche information défi qazaq-petit

En téléchargement un livret de jeu gratuit des citations d’auteurs de l’écurie « Qazaq« .
(pour ordinateur .pdf  ou .epub pour liseuse)
Un livre ancien, offert par Jan Doets, et une lithonumérique numérotée, don de Anna Jouy, à gagner pour Noël.


« Les habitants s’étaient distribués dans les champs pour retourner les foins.
L’étendue les absorbait si bien que Julien ne parvint à distinguer que trois ou quatre travailleurs au bas des collines. …

       DANS LA RUE LES CHATS - letcr1-expo
Vers quatre heures une porte voisine s’ouvrit.
C’était Mathilde Blunay qui chassait son ivrogne de mari, un géant, qui s’étira un moment dans le soleil. »

Extrait du roman « Le Village pathétique »
de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

DANS LA RUE LES CHATS - sr

En clair
sur babelio

DANS LA RUE LES CHATS - txt0r

L’extrait complet

 DANS LA RUE LES CHATS - txt1r


Merci de  signaler une erreur 


https://books.google.fr/books?id=KGPbCgAAQBAJ&lpg=PT2&hl=fr&pg=PT2&output=embed


Les habitants s’étaient distribués dans les champs pour retourner les foins.
L’étendue les absorbait si bien que Julien ne parvint à distinguer que trois ou quatre travailleurs au bas des collines.
Dans la rue, les chats se promenaient librement, profitant de la sieste des chiens.

Vers quatre heures une porte voisine s’ouvrit.
C’était Mathilde Blunay qui chassait son ivrogne de mari, un géant, qui s’étira un moment dans le soleil.

LES JEÛNEURS – CLOTILDE ESCALLE – 1

Slow²Reading
CE PETIT CHIEN - letcr1

Pour une lecture plus lente

CE PETIT CHIEN - let1

Extrait de
« Les jeûneurs »

de Clotilde Escalle

aux éditions publie.net

Parcours de lecture

CE PETIT CHIEN - sr

L’extrait (sur babelio)
*

CE PETIT CHIEN - txt0

Extrait plus long

CE PETIT CHIEN - txt1

____________________________

les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


Merci de signaler une  erreur


Premier tiroir, donc, à côté des dents, un petit chien en plâtre coloré, confectionné par mes soins en cours préparatoire, pour la fête des pères. Le pelage est devenu verdâtre avec le temps. Ce petit chien, finalement, c’est moi. Il témoigne du même dévouement aveugle. Dressé pour plaire, faire le beau.

CAMPEMENTS – ANDRÉ DHOTEL – 16

(Bientôt, après Jean Giono
Pour saluer Giono-couverture un livré dédié à André Dhôtel)

ELLE RETIRE-letc1 (pour ceux qui demandent une lecture plus ralentie encore)
 à cliquer

ELLE RETIRE-letc0


—     

Extrait du roman « Campement »
de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

ELLE RETIRE-s

En clair  sur babelio

*

ELLE RETIRE-txt


[vie lente de la campagne
douceur de Jeanne
proximité amicale des bêtes]


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


Elle retire les légumes de la soupe. Le chien et le chat de chaque côté d’elle assis sont comme deux anges.

UN SOIR (Les nuits de Malmont ) – ANDRÉ DHÔTEL – 03

    LA SEMAINE DERNIERE ELLE A EU LA BONTE D'EMPOISONNER LE CHIEN DE LA MERE JECROS QUI EST UNE ANCIENNE FIANCE A MOI-let

Extrait de la nouvelle « Les nuits de Malmont »
de André Dhotel
(du recueil de Un soir  )

Parcours de lecture

LA SEMAINE DERNIERE ELLE A EU LA BONTE D'EMPOISONNER LE CHIEN DE LA MERE JECROS QUI EST UNE ANCIENNE FIANCE A MOI-s

En clair

*

_____________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


La semaine dernière elle a eu la bonté d’empoisonner le chien de la mère Jecros, qui est une ancienne fiancé à moi