« Le chant du monde » – Jean Giono – page 4

P04-IL AVAIT AU FOND-ima11

À l’époque où il travaillait sur « Le chant du monde« *, Jean Giono disait clairement son désir de s’éloigner du réel, et cela, autant en ce qui concerne les lieux (dans ce roman il mélange, sans fausse note, paysage de plaine et de montagne) qu’en ses personnages (eux aussi, si vrais et pourtant si peu vraisemblables)

« Les temps présents me dégoûtent même pour les décrire. C’est bien assez de les subir. […] des hommes existent aussi qui ne connaissent rien de l’horrible médiocrité dans laquelle la civilisation, les philosophes, les discuteurs et les bavards ont abaissé la vie humaine. »

Troisième mouture, les deux premiers manuscrits ayant pour l’un été volé, pour l’autre, disparu mystérieusement.


Quatrième page …

Matelot évoque un autre personnage du roman :
sa femme, Junie,
dont la présence, bientôt à distance,
sera comme un écho de ce qui se joue déjà
dans cette contrée où Antonio et Matelot
vont aller chercher le Besson.

 


– Qu’est-ce que tu penses?
– Je pense à Junie.
C’est elle qui m’a fait descendre vers toi, dit Matelot.
Si tu es prêt, on allume.
– Allume.
Matelot se mit à battre le briquet. Il souffla sur l’amadou.
…»

 

P04-IL AVAIT AU FOND-let


 

P04-IL AVAIT AU FOND-ima11

… Il avait, au fond de sa barbe blanche, une bouche épaisse aux grosses lèvres, un peu luisantes, bien gonflées de sang. »


 

Il est possible de se pencher longtemps sur une question que suscite ici la prose de Giono
lorsqu’il fait dire à Antonio « Qu’est-ce-que tu penses ? » (au lieu de à quoi penses-tu ?)
et que Matelot lui répond « à Junie« .

 

 


 

Cliquer sur le titre pour télécharger le cahier « Pour saluer Giono N°2

L’iris de Suze (format pdf)

(gratuit)

 

Le cahier comporte comporte
– Des évocations courtes des 24 premières pages du roman
avec extrait en clair et en jeu (et illustrations)
– Ainsi qu’une page de la fin (qui ne dévoile rien)
– Les solution en fin de cahier (parcours et citation en clair).

 

———– pour un soutien éventuel à cette publication ———

L’iris de Suze

Merci de soutenir la création des livrets de MOTSLIÉS (Aucune inscription à Paypal n’est requise)

€1,00


 

Il comporte
– Des évocations courtes des 24 premières pages du roman
avec extrait en clair et en jeu (et illustrations)

– Ainsi qu’une page de la fin (qui ne dévoile rien)

– Les citations à découvrir, à la fin du cahier, en clair et avec le parcours solution.