« L’iris de Suse » – Jean Giono – 21

 

« C’est aller plus loin que la lune
mais qui le saura »

écrit Jean Giono dans sa présentation du titre.


Vingtième et unième page,
Tringlot devient peu à peu,
poussé par le destin qui lui ouvre un chemin

berger.


 

« Tu as de grands ânes, dit Tringlot ; il n’y a qu’à charger ton patron sur ces grosses couffes. Pour tes bêtes, donne-moi un bâton, je t’aiderai.
[…]
Ils installèrent le malade dans une sorte de cacolet. Il gémissait :
– Ah ! mon Dieu, mes enfants, quelle histoire !

P31 - IL BUT ENCORE UN PETIT COUP-let


 

P31 - IL BUT ENCORE UN PETIT COUP-image1

Il but encore un petit coup de son vespétro et il se laissa emporter.»

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s