« L’iris de Suse » – Jean Giono – 4

« C’est aller plus loin que la lune
mais qui le saura« 

écrit Jean Giono dans sa présentation du titre.


Quatrième page,
« Tringlot » poursuit sa traversée discrète
des lieux

voit, et hume
sans être vu.


 

« La vieille, assise sur son banc, les asticota ; elle se leva, comme de guerre lasse et, en boitillant, elle rentra à l’auberge sans cesser de grommeler.  … 

P14 - UNE ODEUR DE DAUBE-let


P14 - UNE ODEUR DE DAUBE-image22

P14 - UNE ODEUR DE DAUBE-image11

 


…Une odeur de daube marqua midi. Un vol de moineaux obstiné harcela une pie dans les platanes. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s