« L’iris de Suse » – Jean Giono – 3

« C’est aller plus loin que la lune
mais qui le saura »

écrit Jean Giono dans sa présentation du titre.


Troisième  page,
Un autre personnage plus jeune
que Giono évoquera à deux reprises
– une première fois, avant le personnage de la citation précédente –
en son chant
que l’on devine joyeux

puis qui disparaîtra dans le flot du récit.


 

« Une jeune fille vint balayer le seuil ; elle chantonnait. []

P13 - LA JEUNE FILLE QUI CONTINUAIT-let


 

P13 - LA JEUNE FILLE QUI CONTINUAIT- image3

… La jeune fille qui continuait à chantonner vint verser des pots de chambre sur le fumier. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s