LA PENSÉE MOLLE – DANIEL ACCURSI – 04

*peut-on-echapper-a-la-machine-moralisante-let

*

*

*

*

 


 

[airbag de l’esprit ou camisole]

peut-on-echapper-a-la-machine-moralisante-letx

Extrait de l’essai « La Pensée molle »

de Daniel Accursi

(voir article de l’Hebdo.ch : Sus à la pensée camembert !


Peut-on échapper à la machine moralisante, celle qui marche avec des pantoufles ?
L’homme est asphyxié par les miasmes de la tradition et de la hiérarchie.
Le moralisme comme un engluement, comme un édredon, comme un immense ventre mou, comme une pluie de lieux communs, comme une transcendance inexorable, comme un voile noir funèbre.

3 commentaires sur “LA PENSÉE MOLLE – DANIEL ACCURSI – 04

  1. et pire c’est la pensée positive façon lunettes roses, qui vous invente l’amour en vous jetant des caramels « mous » et des bisous à la gueule à tout bout de champ

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s