[Almanach] Robert Badinter – (François Mitterand)…

[Un travail qui serait plus que jamais d’actualité.]

Jeudi 3 Juin 1976
les éditions Gallimard publiaient un travail collectif
préfacé par François Mitterand et Dirigé par Robert Badinter
Liberté, libertés. (Réflexions du Comité pour une charte des libertés)

DANS LA PRATIQUE LES MAÎTRES-letcr1-exp

                               

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le passage entier


 

La France a une longue histoire. Et les Français ont beaucoup combattu pour leurs libertés. Proclamer à nouveau les libertés acquises, comme si on s’arrogeait le bénéfice de leur découverte, c’est méconnaître qu’elles sont déjà inscrites dans les textes solennels, souvent depuis presque deux siècles.
Aussi, avant d’aller au-delà, il nous a paru nécessaire de prendre la mesure de l’acquis. Ce rapport suscitera trois réflexions. La première est que la France est terre de liberté, puisque ces libertés y sont reconnues pour l’essentiel.
Mais il serait aisé de montrer comment, dans la pratique, les maîtres de l’État s’appliquent souvent à rogner plutôt qu’à conforter ces libertés.
La seconde est que cet acquis des libertés, les Socialistes le revendiquent pour leur. Non pas comme héritiers de la société qui s’achève, mais parce qu’en toutes circonstances. les hommes qui ont lutté pour les libertés ont été les plus opprimés de la société, ou ceux qui avaient choisi leur camp.
Enfin, à considérer l’évolution de ces libertés, il apparaît que la liberté est exigence et action continue.
C’est tout le sens de notre ouvrage.

[Almanach] Guillaume Vissac …

[De son atelier aux mille projets (où il traduit jour après jour l’Ulysse de James Joyce) il a de temps à autre des instants qui ressembleraient presque à des pauses, … mais l’on sait bien que ce n’est guère possible.]

Dimanche 3 Juin 2012
Guillaume Vissac,
après une citation de Roberto Arlt

(« … Vous croyez que les futures dictatures seront militaires ? Non, monsieur … » )

écrivait :

FACE L ÉCRAN N AVOIR RIEN -letcr1-exp

                               

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

La page originale sur le site de Guillaume Vissac


Un Ford ou un Edison sont mille fois plus capables de provoquer une révolution qu’un politicien. Vous croyez que les futures dictatures seront militaires ? Non, monsieur. Le militaire ne vaut rien comparé à l’industriel.

Roberto Arlt, Les sept fous, Belfond, traduction Isabelle et Antoine Berman, P.68

Dressons la liste des dépenses fictives mensuelles en cas d’emménagement futur dans l’appart aux briques rouges. Comparaison papier avec la liste réelle des dépenses actuelles (sur laquelle je fous l’oeil pour la toute première fois). Quant au déménagement lui-même, savoir combien de milliers d’euros il coûterait. Derrière nos dos, la journée, Lalapin a mangé une bonne douzaine de livres, pas entier mais partiellement, parmi lesquels des Agatha Christie, Chloé Delaume ou Sébastien Doubinsky. Certains seront jetés, d’autres pas. Litres de confettis sous les lames du parquet. Regard tombe sur la fiole d’hydroxyethyl et toute réalité humaine environnante s’amenuise.

« L’argent fait de l’homme un dieu. Donc Ford est un dieu. Si c’est un dieu, il peut détruire la lune. »

P. 190

Clavier : aucune ligne. Ni tristesse ni retard ni frustration ni rien de tous ces faux trucs là. Simplement constater face l’écran n’avoir rien envie de faire d’autre que constater assis là cette prodigieuse absence d’envie de rien faire. J’y attends.