[Almanach] Robert Badinter – (François Mitterand)…

[Un travail qui serait plus que jamais d’actualité.]

Jeudi 3 Juin 1976
les éditions Gallimard publiaient un travail collectif
préfacé par François Mitterand et Dirigé par Robert Badinter
Liberté, libertés. (Réflexions du Comité pour une charte des libertés)

DANS LA PRATIQUE LES MAÎTRES-letcr1-exp

                               

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le passage entier


 

La France a une longue histoire. Et les Français ont beaucoup combattu pour leurs libertés. Proclamer à nouveau les libertés acquises, comme si on s’arrogeait le bénéfice de leur découverte, c’est méconnaître qu’elles sont déjà inscrites dans les textes solennels, souvent depuis presque deux siècles.
Aussi, avant d’aller au-delà, il nous a paru nécessaire de prendre la mesure de l’acquis. Ce rapport suscitera trois réflexions. La première est que la France est terre de liberté, puisque ces libertés y sont reconnues pour l’essentiel.
Mais il serait aisé de montrer comment, dans la pratique, les maîtres de l’État s’appliquent souvent à rogner plutôt qu’à conforter ces libertés.
La seconde est que cet acquis des libertés, les Socialistes le revendiquent pour leur. Non pas comme héritiers de la société qui s’achève, mais parce qu’en toutes circonstances. les hommes qui ont lutté pour les libertés ont été les plus opprimés de la société, ou ceux qui avaient choisi leur camp.
Enfin, à considérer l’évolution de ces libertés, il apparaît que la liberté est exigence et action continue.
C’est tout le sens de notre ouvrage.

HYMNE DE L’UNIVERS – PIERRE TEILHARD DE CHARDIN – 2

La langue poétique d’un scientifique à l’écoute du monde

René Daumal n’aurait pas manqué de remarquer
« Tu aurais pu dire plus simplement :
un homme accompli« 


 

« C’est fait.
  Le feu dans le monde .
Le Feu, encore une fois, a pénétré la Terre…

IL N EST PAS TOMBE BRUYAMMENT - letc1-exp 

Une lecture (à cliquer) guidée
le lien entre les mots est donné

IL N EST PAS TOMBE BRUYAMMENT - letc1-sr

    

Extrait de l’essai « Hymne de l’univers»
de Pierre Teilhard de Chardin

 —

Parcours de lecture

IL N EST PAS TOMBE BRUYAMMENT - sr

En clair

IL N EST PAS TOMBE BRUYAMMENT - txt0r

Un extrait plus long

IL N EST PAS TOMBE BRUYAMMENT - txt11r

 —–


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


C’est fait.
Le feu dans le monde. Le Feu, encore une fois, a pénétré la Terre. Il n’est pas tombé bruyamment sur les cimes, comme la foudre en son éclat. Le Maître force-t-il les portes pour entrer chez lui ?
Sans secousse, sans tonnerre, Sans secousse, sans tonnerre, la flamme a tout illuminé par le dedans. Depuis le coeur du moindre atome jusqu’à l’énergie des lois les plus universelles, elle a si naturellement envahi, individuellement et dans leur ensemble,, chaque élément, chaque ressort, chaque liaison de notre Cosmos, que celui-ci, pourrait-on croire, s’est enflammé spontanément.

 

Responsabilité et jugement – Hannah Arendt – 2

Hannah Arendt évoque le cas particulier du Danemark qui, face aux « maîtres » allemands, a su « sauver tous ses juifs »

IL ME SEMBLE QUE LES DANOIS - letcr1

Extrait de l’essai Responsabilité et jugement
de Hannah Arendt

Parcours de lecture
IL ME SEMBLE QUE LES DANOIS - sr

En clair

IL ME SEMBLE QUE LES DANOIS - txt0r

Un extrait plus long

IL ME SEMBLE QUE LES DANOIS - txt1r

Merci de signaler une erreur


Lorsque les nazis réclamèrent d’abord seulement les réfugiés allemands qu’ils avaient déchus de leur nationalité, les Danois expliquèrent que, puisque ces réfugiés n’étaient plus citoyens allemands, les nazis ne pouvaient les réclamer sans leur assentiment. Deuxièmement, alors que peu de pays dans l’Europe occupée par les nazis ont réussi par tous les moyens à sauver la plupart de leurs juifs, il me semble que les Danois ont été les seuls à oser aborder le sujet avec leurs maîtres. Le résultat a été que, sous la pression de l’opinion publique et sans être menacés ni par une résistance armée ni par des actions de guérilla, les autorités allemandes au Danemark ont changé d’avis ; elles n’étaient plus fortes, elles étaient surpassées par ce qu’elles avaient le plus méprisé, de simples mots, prononcés haut et fort. Cela n’est arrivé nulle part ailleurs.


THÉORIE DES ORAGES – LUCIEN SUEL – 3 –



LE MAITRE - letcr1
LE MAITRE - txt0

Lecture plus lente

LE MAITRE - let1


—-

Extrait de  « Théorie des orages »
Poèmes de Lucien Suel 


Parcours de lecture

LE MAITRE - s

 —

En clair

LE MAITRE - txt0

 Lucien suel chez Qazaq

Lucien Suel sur Publie.net

en son SILO

____________________________

les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir cliquer


Merci de signaler une erreur 


Le maître d’école n’a plus aucun secret.

L’HEURE HEUREUSE – ZAKANE – 1

L'heure heureuse - couverture

Zakane se souvient de ses débuts dans l’écriture :

« J’ai écrit sous le regard aigu d’un maître d’école surveillant les ratures une règle à la main. »

et puis des émotions que provoque l’acte d’écrire

« J’ai écrit, trempant la plume dans l’encre de la joie, dans l’application des cursives du doute, tirant la langue de côté à la lumière de mes premiers désirs. »

Ici il « Livre son dire » à Jan Doets à travers sa toute nouvelle maison d’édition.


L’oeuvre est disponible en format numérique aux éditions Qazaq
(Isba des cosaques des frontières)  ici

J AI ECRIT SOUS - letcr2
—-

Lecture plus lente

J AI ECRIT SOUS - let1


Extrait de

« L’heure heureuse »

de  Zakane

———

Parcours de lecture

J AI ECRIT SOUS - s

En clair

*

J AI ECRIT SOUS - txt0

—-

 

_________

Les TAGS
donnent des mots de la grille.

________________________

Pour agrandir cliquer

J’ai écrit sous le regard aigu d’un maître d’école surveillant les ratures une règle à la main.

RICORDI – CHRISTOPHE GROSSI – 89

  (Le n° 89 des 480 ricordi du recueil de Christophe Grossi, avec des dessins de Daniel  Schlier – ATELIER CONTEMPORAIN)                                 

                        « 89.  *…

MI RICORDO DU COUTEAU PLANTE DANS LE FAUTEUIL DU MAITRE-let3

                                             … d’école »

                         —                            

Extrait du recueil « Ricordi »
de Christophe Grossi

 —

Parcours de lecture

MI RICORDO DU COUTEAU PLANTE DANS LE FAUTEUIL DU MAITRE-s

En clair

*

MI RICORDO DU COUTEAU PLANTE DANS LE FAUTEUIL DU MAITRE-txt2

—-

* Mi ricordo : Je me souviens

Christophe Grossi chez lui (déboîtements.net) 

____________________________


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


89. Mi ricordo

                       du couteau planté dans le fauteuil du maitre