DE L’ACIDE CITRONNIER DE LA LUNE – ANNA JOUY

La poésie se dépose parfois
se repose souvent
– en attendant que des lèvres lui prêtent souffle
à nouveau –
entre les pages d’un recueil.

Ainsi est paru le livre d’où provient cet extrait

J’espère qu’il donnera l’envie à certain(e)s de prolonger cet envol temporaire
en se procurant le poème et les autres textes de ce recueil.


 

ET AU COLLET LE LASSO DE LA BISE QUI SERRE SON ÉCHARPE SUR MA VOIX- letcr1-exp

DE L’ACIDE CITRONNIER DE LA LUNE

de

Anna Jouy

 

Parcours de lecture

ET AU COLLET LE LASSO DE LA BISE QUI SERRE SON ÉCHARPE SUR MA VOIX- ss

En clair

ET AU COLLET LE LASSO DE LA BISE QUI SERRE SON ÉCHARPE SUR MA VOIX- txt00

Le poème
en
son entier
ET AU COLLET LE LASSO DE LA BISE QUI SERRE SON ÉCHARPE SUR MA VOIX- txt11

 

Anna Jouy en ses mots sous l’aube


 

Je tousse les miettes du froid
Les poissons du ciel perdent leurs lisses écailles
Bleues des cruire de cannes à neige.
Ce sont pourtant des jours sans arêtes
Mais j’ai la gorge mouillée au bar des étincelles.
Et au collet le lasso de la bise
Qui serre son écharpe sur ma voix

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s