LES NUITS ECHOUEES – ANH MAT

[une pause
dans le voyage]

En ses nuits échouées, Anh Mat a déposé

QUAND TOUTES LES ROUTES MÈNENT-lex1

(à cliquer pour le parcours de lecture*)


Le texte de Anh Mat* :

#446  ouvrir les portes de la ville

(*Avec trois captures de son oeil de peintre)


Anh Mat a publié
aux éditions Qazaq

Cartes Postales de la Chine ancienne

  aux éditions Publie.net

Monsieur M


 

ouvrir les portes de la ville

et tomber dans un chantier d’écriture illimité.

*
des jours sans écriture, que reste-t-il, si ce n’est le désir d’écrire ?

*
j’épuise mes oloé de plus en plus vite. Il me faut chaque jour en changer. Une autre chaise, une autre table, une autre vue, un autre territoire à conquérir.

j’ai besoin d’inconnu pour lire et écrire.

*
hier sous la pluie, j’ai croisé à nouveau le ramasseur de manuscrits…

j’ai vu le personnage avant l’homme… la ville porte une fiction qui précède sa réalité

*
les dates ont disparu du blog. Il a suffi de noircir leur police. Elles sont encore là, certes, mais invisibles, comme le temps passant sur mon visage.

*
écrire est une façon de me retirer du monde tout en continuant, seul, à m’adresser à lui

*

quand toutes les routes mènent à l’intérieur même de ma tête,
je reste immobile, soulagé d’être nulle part.

parfois le désir est grand d’en rester là.

GUANTANAMO – FRANK SMITH – 1

 

( Préambule  du livre :
« Ce livre est fondé sur la publication par le gouvernement des États-Unis, en mars 2006, d’interrogatoires recueillis auprès de détenus de la base de Guantánamo, à Cuba, suite à une plainte déposée par l’agence Associated Press en vertu de la loi sur la liberté de l’information. Les membres des tribunaux et les détenus parlent — en voilà le point de départ. Ce texte est une fiction, ni les propos prêtés aux personnages, ni ces personnages eux-mêmes, ni encore les faits évoqués ne sauraient donc être exactement ramenés à des personnes et des événements existant ou ayant existé, aux lieux cités ou ailleurs, ni témoigner d’une réalité ou d’un jugement sur ces faits, ces personnes et ces lieux. La vérité de ce texte passe dès lors par le récitatif qu’il devient. »)

SlowReading

Une lecture à haute voix d’un passage de l’oeuvre par Guillaume Vissac

Slow²Reading

SUR LA ROUTE ON CROISAIT - letcr1-exp2

Extrait de la « fiction »
« GUANTAMO »

de Frank Smith

Parcours de lecture

SUR LA ROUTE ON CROISAIT - SR

L’extrait sur babelio
*

SUR LA ROUTE ON CROISAIT - TXT0R

 Un extrait plus long

SUR LA ROUTE ON CROISAIT - TXT1R

Un entretien avec l’auteur à propos de ce livre
Son site Frank Smith

____________________________

les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


Merci de signaler une  erreur


Question : À quel moment avez-vous fini par comprendre que le pays se trouvait en pleine guerre civile ?
Réponse : Sur la route, on croisait des maisons dévastées, des chars d’assaut… On comprenait alors qu’il y avait la guerre.
Question : Avez-vous jamais été menacés par la guerre civile, là où vous viviez avec votre famille ?
Réponse : Non, les maisons n’étaient pas menacées.
Question : Les Talibans vous ont-ils demandé de les assister ?
Réponse : Non.
Question : Les Talibans ont-ils sollicité l’assistance de votre famille ?
Réponse : Non. Ma famille, c’est surtout une femme et des enfants…
Question : Il semble assez extraordinaire qu’un État ait pu à ce point se montrer généreux envers vous et votre famille sans rien exiger en échange. Pourriez-vous nous expliquer cela ?
Réponse : On ne répond pas à la question.
Question : Que pouvez-vous nous dire des autres accusations portées contre vous, et que vous avez déclarées fausses jusqu’ici ? Que veut signifier l’État américain quand il prétend que vous avez des « liens familiaux » avec des terroristes ?
Réponse : On essaie de me faire porter le chapeau. Alors que tout est faux.

CAMPEMENTS – ANDRÉ DHÔTEL – 22

Un livret dédié à l’oeuvre d’André Dhôtel
(28 extraits provenant de quatorze romans et nouvelles
à redécouvrir en mots liés)
Pour saluer Dhôtel- livret N°1- 12 aout 2015

(cliquer sur l’image pour lire le livret)




LES ENFANTS PRENAIENT - letcr10

 (Pour une lecture plus lente)

LES ENFANTS PRENAIENT - letr1


Extrait du roman « Campement »
de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

LES ENFANTS PRENAIENT - s

En clair  sur babelio

*

LES ENFANTS PRENAIENT - txt0

Un extrait plus long

LES ENFANTS PRENAIENT - txt1


Merci de  signaler une erreur 


On annonça la bonne nouvelle à Madame Laizy seulement au mois de mars. Tout semblait changé. Les enfants prenaient des poignées de la grèle tombée sur la route. Cependant le départ était lointain, peut-être impossible.

SOLEIL GASOIL – SÉBASTIEN MÉNARD – 1

Slow²Reading ILS VONT DANS LEUR - letcr1
Lecture plus lente

ILS VONT DANS LEUR - let1

Extrait de « Soleil gasoil »
de Sébastien Ménard

——

Parcours de lecture

ILS VONT DANS LEUR - s

En clair
sur babelio
*

ILS VONT DANS LEUR - text0

Un extrait plus long

ILS VONT DANS LEUR - text1


Un entretien de Guillaume Vissac
et Sébastien Ménard
(avec des lectures du livre en audio)
Garder les yeux sauvagement ouverts », conversation avec Sébastien Ménard

____________________________

les TAGS donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir  cliquer dessus


Merci de signaler une erreur 


des gamins se jettent sur un paquet de friandises et l’orage un ciel noir mes fantômes — ils vont dans leur carrosse d’acier leur route n’existe sur aucune carte.

CAMPEMENT – ANDRÉ DHOTEL – 10

« Dans les maisons les plus humbles, les bruits d’ailleurs arrivent en foule lorsque la joie y est attendue. Les pluies qui tombent deviennent harmonieuses : …

 LA PAROLE D'AMOUR TOUT BAS MURMUREE SE DELIVRE DE LA POITRINE ET S EN VA SUR LES ROUTES DU MONDE-let  

      

                         —                            

Extrait du roman « Campement »
de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

LA PAROLE D'AMOUR TOUT BAS MURMUREE SE DELIVRE DE LA POITRINE ET S EN VA SUR LES ROUTES DU MONDE-s

En clair (extrait complet sur babelio)

*

LA PAROLE D'AMOUR TOUT BAS MURMUREE SE DELIVRE DE LA POITRINE ET S EN VA SUR LES ROUTES DU MONDE-txt


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


Dans les maisons les plus humbles, les bruits d’ailleurs arrivent en foule lorsque la joie y est attendue. Les pluies qui tombent deviennent harmonieuses : La parole d’amour tout bas murmurée se délivre de la poitrine et s’en va sur les routes du monde.

LA MONTAGNE MAGIQUE – THOMAS MANN – 01

MAIS A PRESENT C EST PAR UNE ROUTE ROCHEUSE SAUVAGE ET APRE QUE POUR DE BON ON S ENGAGE DANS LES HAUTES MONTAGNES

Extrait du roman « La Montagne magique »
de Thomas Mann

Parcours de lecture
MAIS A PRESENT C EST PAR UNE ROUTE ROCHEUSE SAUVAGE ET APRE QUE POUR DE BON ON S ENGAGE DANS LES HAUTES MONTAGNES-s

L’extrait sur babelio

*

_______________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance

mais à présent, c’est par une route rocheuse, sauvage et âpre que, pour de bon, on s’engage dans les hautes montagnes.