« La grande beuverie » – René Daumal – Les paradis artificiels – 12 –

B11- UN DE LEURS MAÎTRES-image

La grand beuverie - en Calabre

« … Dans chacun de ces objets — c’est là le secret que le public ignore – il cache un petit fragment de son viscère. Quand tout a été employé, l’homme meurt. Mais son viscère malade et chéri, mis en conserves sous des figures nombreuses et variées, continue à subsister, parfois pendant des siècles.»  

 


Les paradis artificiels – 12 –
René Daumal évoque ici
le ressort secret des fabricateurs d’objets inutiles
le rêve de l’immortalité.


« …Toutes ces productions allaient peupler d’anciens palais désaffectés et chaque jeudi et chaque dimanche une grande foule venait les adorer sans savoir pourquoi. Comme j’en faisais l’observation à l’infirmier, il me dit à l’oreille : »…

  

B12- TAISEZ - VOUS MALHEUREUX-let


B12- TAISEZ - VOUS MALHEUREUX-image


« — Taisez-vous, malheureux ! Si jamais vous prononciez tout haut ce mot : « pourquoi », vous ne sortiriez pas vivant d’ici. … »

____________

Ce mot de l’enfant … pré-scolaire
que l’on s’empressera
dès que possible
d’enterrer
sous d’innombrables réponses
qui lui feront oublier
toutes les questions qu’il aurait pu poser.


 

Les paradis artificiels 12,  complet (au format pdf) Les Paradis artificiels 12

2 commentaires sur “« La grande beuverie » – René Daumal – Les paradis artificiels – 12 –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s