GRACIEUSE DANS LE DÉSERT – ZYRÀNNA ZATÈLI – 2


« Dès le premier instant il lui confia sans détours : …
DES ENFANTS ENCORE  - letcr1


 —

Extrait du recueil de nouvelles « Gracieuse dans ce désert »

de Zyrànna Zatèli

 —-

Parcours de lecture

DES ENFANTS ENCORE  - s

L’extrait
sur babelio
*

DES ENFANTS ENCORE  - txt0

Présentation sur Publie.net

En librairie de Publie.net

____________________________

Les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir cliquer


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


cette femme prolifique, à chaque fois qu’elle enfantait, était assaillie de pensées mélancoliques :
 — Des enfants, encore des enfants… Dieu les donne, ou le Diable, je ne sais pas, et de toute façon, tôt ou tard, la terre les reprend.

LE LOUP DES STEPPES – HERMANN HESSE – 1

C EST PRECISEMENT CETTE - letr1


———

(Pour une lecture plus lente
à cliquer)

C EST PRECISEMENT CETTE - letcr1

Extrait du roman « Le Loup des steppes » de Hermann Hesse

Parcours de lecture

C EST PRECISEMENT CETTE - s

En clair

C EST PRECISEMENT CETTE - txt0

 —

Un extrait plus long qui contient cette citation

C EST PRECISEMENT CETTE - txt1

 


____________________________

Les TAGS donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir cliquer


N’hésitez pas à signaler une erreur


C’est une bien belle chose que ce contentement, que cette absence de douleur, que ces jours supportables et assoupis, où ni la souffrance ni le plaisir n’osent crier, où tout chuchote et glisse sur la pointe des pieds. Malheureusement, je suis ainsi fait que c’est précisément cette satisfaction que je supporte le moins ; après une brève durée, elle me répugne et m’horripile inexprimablement, et je dois par désespoir me réfugier dans quelque autre climat, si possible, par la voie des plaisirs, mais si nécessaire, par celle des douleurs. Quand je reste un peu de temps sans peine et sans joie, à respirer la fade et tiède abomination de ces bons jours, ou soi-disant tels, mon âme pleine d’enfantillage se sent prise d’une telle misère, d’un tourment si cuisant, que je saisis la lyre rouillée de la gratitude et que je la flanque à la figure béate du dieu engourdi de satisfaction, car je préfère une douleur franchement diabolique à cette confortable température moyenne !

CAMPEMENTS – ANDRÉ DHÔTEL – 22

Un livret dédié à l’oeuvre d’André Dhôtel
(28 extraits provenant de quatorze romans et nouvelles
à redécouvrir en mots liés)
Pour saluer Dhôtel- livret N°1- 12 aout 2015

(cliquer sur l’image pour lire le livret)




LES ENFANTS PRENAIENT - letcr10

 (Pour une lecture plus lente)

LES ENFANTS PRENAIENT - letr1


Extrait du roman « Campement »
de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

LES ENFANTS PRENAIENT - s

En clair  sur babelio

*

LES ENFANTS PRENAIENT - txt0

Un extrait plus long

LES ENFANTS PRENAIENT - txt1


Merci de  signaler une erreur 


On annonça la bonne nouvelle à Madame Laizy seulement au mois de mars. Tout semblait changé. Les enfants prenaient des poignées de la grèle tombée sur la route. Cependant le départ était lointain, peut-être impossible.