LA MONTAGNE MAGIQUE – THOMAS MANN – 02

EN SOMME ON PEUT DIRE QU IL NE SE PASSE PRESQUE PAS UN MOIS SANS QU IL NEIGE C EST UNE PHRASE QUE L’ON PEUT RETENIR

Extrait du roman « La Montagne magique »
de Thomas Mann

Parcours de lecture
EN SOMME ON PEUT DIRE QU IL NE SE PASSE PRESQUE PAS UN MOIS SANS QU IL NEIGE C EST UNE PHRASE QUE L’ON PEUT RETENIR-s

L’extrait sur babelio

*

_______________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance

En somme, on peut dire qu’il ne se passe presque pas un mois sans qu’il neige, c’est une phrase que l’on peut retenir. 

L’ANGE SANGLANT – CLAUDE MERLE – 01

POUR MA PART J AI RENCONTRE L'OISEAU CHAUVE PAS PLUS TARD QUE CE MATIN IL AVAIT LE CRANE ET LE BEC DE NOTRE BRAVE HAGEN

Extrait du roman «L’Ange sanglant: Dans l’enfer de Jérôme Bosch »

de Claude Merle

 —

Parcours de lecture
POUR MA PART J AI RENCONTRE L'OISEAU CHAUVE PAS PLUS TARD QUE CE MATIN IL AVAIT LE CRANE ET LE BEC DE NOTRE BRAVE HAGEN-s

En clair sur babelio
(la phrase complète)

*

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


Merci de signaler une erreur


Pour ma part, dit Herbert, j’ai rencontré l’oiseau chauve pas plus tard que ce matin. Il avait le crâne et le bec de notre brave Hagen.


LE CŒUR DE L’AUTRE – IRÈNE COHEN-JANCA – 01

J AI QUINZE ANS AUJOURD HUI ET PAR LA FENETRE JE VOIS LES BRANCHES DES POMMIERS EN FLEUR

Extrait (par Élise du collège de Buis les Baronnies)

 du roman
«Le coeur de l’autre »
de Irène Cohen-Janca

 —

Parcours de lecture
J AI QUINZE ANS AUJOURD HUI ET PAR LA FENETRE JE VOIS LES BRANCHES DES POMMIERS EN FLEUR-s

En clair sur babelio

*

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


J’ai quinze ans aujourd’hui et par la fenêtre je vois les branches des pommiers en fleur.

LE DOMINICAIN BLANC – GUSTAV MEYRINK – 02

ON A VU DES HOMMES SE LEVER LA NUIT ET TERMINER EN PLEIN SOMMEIL DES TRAVAUX QU ILS AVAIENT LAISSES INACHEVEES

—-

Extrait du roman « Le dominicain blanc »
de Gustav Meyrink

Parcours de lecture

ON A VU DES HOMMES SE LEVER LA NUIT ET TERMINER EN PLEIN SOMMEIL DES TRAVAUX QU ILS AVAIENT LAISSES INACHEVEES-s

En clair

*

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


On a vu des hommes se lever la nuit et terminer en plein sommeil des travaux qu’ils avaient laissés inachevés dans la soirée