[Premières pages] La partition – Alain Veinstein

[Ses nuits demeurent, pour tous ceux qui se sont lovés dans leur creux, des lieux/instants rares , où « cette » pointe aiguë a laissé une trace précieuse]


La partition - lovée-p

Je suis aussi incapable de t’oublier qu’au premier jour de notre amour et tu t’imagines bien que je n’ai jamais cessé de t’écrire, même si tu ne me donnes plus signe de vie.
Ces mots que tu ne liras probablement pas de sitôt viennent de très loin. Ce sont les silences et la noirceur que tu me reproches qui les ont enflammés. Autant dire que je t’écris …

LA POINTE LA PLUS AIGUË DE MA VIE-let

…J’espère que cette pointe m’aidera aussi à atteindre le but que je me suis fixé : m’attaquer à la noirceur, terrasser le dragon et le déposer à tes pieds, ce qui suppose que je parvienne à aplanir quelques chemins raboteux, et l’un d’entre eux en particulier, celui qui me rafraîchira le sang du côté de l’enfance.


*

COLLINE – JEAN GIONO – 11

Un livret
entièrement dédié à l’oeuvre de Jean Giono
(extraits des nouvelles, romans et pièces de théâtre
à redécouvrir en jeu)
Pour saluer Giono-couverture




JANET EST ETENDU -letc1
(Une lecture plus lente
à cliquer)

JANET EST ETENDU -letc0

————–

Extrait du roman « Colline »
de Jean Giono

parcours de lecture

JANET EST ETENDU -s

—-

En clair (sur babelio)

*

JANET EST ETENDU -txt1

Un extrait plus long

JANET EST ETENDU -txt2

 (Janet est à l’agonie
mais il n’aura jamais été
aussi présent
sur SA colline)

_____________________

Pour agrandir une image
la cliquer


 N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


Janet est étendu sous ses draps, raide et droit. Son corps étroit bossue la couverture grise comme une levée de sillon. Vers la poitrine son halètement d’oiseau palpite. On dirait une graine qui veut percer et plonger ses feuilles dans le soleil. C’est l’image que Gondran imagine en mangeant son oignon.