[Premières pages] La partition – Alain Veinstein

[Ses nuits demeurent, pour tous ceux qui se sont lovés dans leur creux, des lieux/instants rares , où « cette » pointe aiguë a laissé une trace précieuse]


La partition - lovée-p

Je suis aussi incapable de t’oublier qu’au premier jour de notre amour et tu t’imagines bien que je n’ai jamais cessé de t’écrire, même si tu ne me donnes plus signe de vie.
Ces mots que tu ne liras probablement pas de sitôt viennent de très loin. Ce sont les silences et la noirceur que tu me reproches qui les ont enflammés. Autant dire que je t’écris …

LA POINTE LA PLUS AIGUË DE MA VIE-let

…J’espère que cette pointe m’aidera aussi à atteindre le but que je me suis fixé : m’attaquer à la noirceur, terrasser le dragon et le déposer à tes pieds, ce qui suppose que je parvienne à aplanir quelques chemins raboteux, et l’un d’entre eux en particulier, celui qui me rafraîchira le sang du côté de l’enfance.


*

[Almanach] Véronique Vassiliou …

[Le corps doit obéir

mais parfois ça dérape.]

Lundi 11 Juin 2012
Les éditions publie.net donnaient
Movies de Véronique Vassiliou

SENTIR LE SOL SOUS LES PIEDS-letcr1-exp

                               

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

L’extrait complet

Proposition de lecture :


Sentir le sol sous les pieds nus. Penser à la terre. Sous la plante. Se dresser sur la pointe.  Les orteils fléchissent. Toucher le sol du talon. Talon, pointe. Talon, pointe. Talon, pointe. Respirer. Talon, pointe. Talon, pointe. Talon, pointe. Respirer. Talon, pointe. Talon, pointe. Talon, pointe. Respirer.

Promenoème -Claude Meunier – 2

Couverture-Promenoèmes-3_modifié-1-225x300

Cinquième des invocations du poète
aux lieux du passé

Poème chanson poème promenade
que résume bien le mot ballade
et qui nous aide remonter « sans idée vers le Nord »

L’oeuvre est disponible aux éditions Qazaq  (de Jan Doets)  ici


[Ici, regret (ambigu ?)
d’une rencontre interrompue
par l’aube.]

LES AMANTS SÉPARÉS AU POINT - letcr1-exp


(sans image
à cliquer pour agrandir)

LES AMANTS SÉPARÉS AU POINT - letcr1

Extrait du recueil de poèmes
Promenoème de Claude Meunier

« alba alba jeun’alba »

Parcours de lecture

LES AMANTS SÉPARÉS AU POINT - s

En clair

LES AMANTS SÉPARÉS AU POINT - txt0

Un extrait plus long

LES AMANTS SÉPARÉS AU POINT - txt1


alba alba jeun’alba
 
 
alba
alba
prendre le large fille de l’air
et saut du lit fille de l’heure
toujours précipité
et à ce propos mon père disait
tu décanilles à quelle heure
il avait bien compris
se tirer filer fendre l’air

tirer la porte vite vite
alba alba
disparaître au point du jour
pad bruit en caleçon pad bruit
ne rien changer ne pas réveiller
et adieu en silence escampativos
fuir pas tant que ça plus faible
plutôt l’abandon de poste
de la sentinelle du point du jour
pas si grave rien d’irréparable
mon froc et me rechausser sur le palier
passer la cochère prendre l’air
de rien s’arracher se tirer se faufiler

alba alba le poème du saut du lit de l’aube
fille de l’air fille de l’heure fille de l’aube
les amants séparés au point du jour
de l’air sur la pointe des pieds alba alba
et ce côté farceur cachecacheur
et aussi faire plaisir à fuir comme ça sans prévenir
c’est ça que tu voulais hein que je parte que je meure
à l’aube alba alba
la fille de l’air déguisé en courant d’
fuir non pas si grave décaniller
furtif parti l’air de rien
alba
alba