« La grande beuverie » – René Daumal – Dialogue laborieux – 7 –

A07- LORSQUE VOUS DITES-image

La grand beuverie - en Calabre

Tout ce qui est sans chair et sans émotion vraie, en prend pour son grade dans cette oeuvre truculente.


Dialogue laborieux – 7 –
René Daumal brouille un peu
avec la complicité de Totochabo
les cartes de ce que l’on nomme
le savoir.
Fausse/Vraie piste
à propos du son et de la lumière
et
en SOMME ?

 


«— Vous voyez, dit à mon adresse Totochabo. J’en ai aussi marre que vous. Nous allons lui improviser un petit clouage de bec de fausse érudition.

Il reprit, plus haut :

— Je vous dirai d’aller pêcher les cancres ailleurs, car nous savons fort bien que sous l’aspect sensible du son se cache une essence silencieuse. C’est d’elle, de ce point critique où le germe du sensible n’a pas encore choisi d’être son ou lumière ou autre chose, de cet arrière-plan de la nature où qui voit, voit le son, où qui entend, entend les soleils, c’est de cette essence même que le son tire sa puissance et sa vertu ordonnatrice.

En me jetant un clin d’œil, il chuchota :

— Ça les calfeutre, hein ?

— Épaissement, répondis-je. Mais

»…

  

A07- LORSQUE VOUS DITES-let


 

A07- LORSQUE VOUS DITES-image


lorsque vous dites fausse érudition, voulez-vous signifier vrai savoir ? … »

____________

Dans la grande tradition de ceux qui
utilisaient l’argot (art goth ?)
et affublaient la véritable connaissance
d’habits de mauvais goût
René Daumal évoque ici
une unité que d’autres ont cherché
et cherchent encore
du côté des nombres et de leurs arrangements.


Dialogue laborieux 7,  complet (au format pdf) Dialogue Laborieux 07

L’intelligence et le savoir

Ici on ne parle pas de la connaissance
qui est le résultat de la rencontre d’un être et d’un savoir, au coeur d’une (le plus souvent plusieurs) action(s).

Ici il n’est question que du savoir


 

 

L INTELLIGENCE EST SOUVENT NOYEE - letcr1-exp1
(Agrandir cliquer – version B)

—–

Image de fond
(cliquer pour agrandir)
L INTELLIGENCE EST SOUVENT NOYEE - imageA
Conseil de lecture en rapport avec cette image
et ce thème
« La Nef des fous »
De Sébastien Brant

—-
(Lien de mot à mot
cliquer)

L INTELLIGENCE EST SOUVENT NOYEE - letcr1-sr

Parcours de lecture

L INTELLIGENCE EST SOUVENT NOYEE - sr

En clair

L INTELLIGENCE EST SOUVENT NOYEE - txt0r


L’intelligence est souvent noyée dans le savoir
comme le muscle dans de la mauvaise graisse.

LA MACHINE UNIVERS – PIERRE LÉVY – 01

QUE DEVIENT - letc1SONT MEDIES - letc1

—-

Extrait de l’essai  » La machine univers. Création et culture informatique

  »
de Pierre Lévy


Près de 30 ans après, une question plus que jamais d’actualité, notamment lorsqu’on se préoccupe du « rendement décroissant » du système éducatif, en France (certes) et (ce qui est bien plus significatif) dans le monde entier.

Nous serions nous trompés à propos des notions de connaissance et de savoir ? (Leur distance à la « donnée » et à ses signes.)


Parcours de lecture

QUE DEVIENT - s SONT MEDIES - s

En clair (sur Babelio)

*

QUE DEVIENT LA CULTURE  - SONT MEDIES - txt1

Pierre Levy en son Blog

____________________________

Les TAGS
donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


Merci signaler une erreur 


Que devient la culture lorsque la communication l’enseignement, le savoir et la plupart des activités cognitives sont médiés par des dispositifs de traitement automatique de l’information ?

FRAGMENTS D’UN ENSEIGNEMENT INCONNU – P.D. OUSPENSKY – 02

LE SAVOIR EST UNE CHOSE -let

Extrait de la nouvelle « Fragments d’un enseignement inconnu »
de  P.D. Ouspensky

Parcours de lecture

LE SAVOIR EST UNE CHOSE -s

En clair sur babelio

*

LE SAVOIR EST UNE CHOSE -txt


L’échec de l’industrialisation de l’enseignement est en rapport avec cette confusion. Un savoir qui n’est pas en connexion avec l’expérience physique et émotionnelle de la personne, n’est pas compréhension. Il est alors inutile, voir même toxique. En effet il suscite des « productions » purement intellectuelles (on pourra dire abstraites*) qui peuvent être tout à fait en désaccord avec la réalité. Dans cette catégorie on peut ranger toutes les décisions désastreuses qui ne sont que la mise en acte de savoir sans compréhension.

*L’abstrait est souvent le squelette du concret et non son esprit pour lequel on le fait souvent passer.
Il est alors le résultat de la vue d’un myope.


_____________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur


Le savoir est une chose, la compréhension en est une autre. Mais les gens confondent souvent ces deux idées.