Dictionnaire de l’académie française – MENTEUR

Ici nous avons, en quelques siècles, une incroyable régression de la définition d’un mot qui est pourtant très utilisé dans la langue courante (particulièrement en ces temps de pandémie où chacun accuse l’autre – avec des moyens inégaux parfois – de faux, d’intoxication, de « fake news » … et donc de mentir)

La toute première définition du mot est particulièrement riche.

Menteur - 1694--

(La partie brouillée de la définition
qui apporte une nuance précieuse au sens
est à déchiffrer ci-dessous)

IL SE DIT AUSSI-le

ou (P G)

La dernière version, plus de trois siècles plus tard, est considérablement réduite. Les nuances manquent cruellement.

Menteur - édition actuelle

Les menteurs seraient-ils en régression ?
A écouter ce que nous diffusent les ondes,  on ne le croirait pas.

Quand à ce qu’en pense Jon Ferguson

 


Consolons-nous, il y a pire que le mensonge

« Ce dispositif n’est ni un dispositif médical
au sens du Règlement UE/2017/745 (masques
chirurgicaux), ni un équipement de protection
individuelle* au sens du Règlement UE/2016/425
(masques filtrants de type FFP2). »

A apposer sur un masque fait main en utilisant le guide AFNORspec S76-001

*Un équipement de protection individuelle n’est pas nécessairement un équipement de protection individuelle (au sens du règlement …)