Le roman du Mont Saint Michel – Madame Stanislas Meunier

MAIS NON LE TEMPS HÉLAS-image

 

 

 

 

[En mettant en caisse le contenu de ses bibliothèques, alors même qu’il s’en trouve dix fois davantage en un grenier de Lorraine, la brève allusion à cette accumulation « folle » de livres … pour la vieillesse, ne peut qu’interroger.]


COMMENT LE JUIF ABRAHAM PARLA DE FRÈRE JEAN A MONSEIGNEUR LE DAUPHIN, ET DE QUELLE FAÇON FRÈRE JEAN VIT MONSEIGNEUR CHARLES DE BLOIS

Appelé le lendemain près du Dauphin, le médecin trouva ce prince non pas réellement malade, mais triste et déprimé par trop de préoccupations. Jean le Bon, qui s’était trouvé à Avignon en même temps que le roi de Chypre, avait reçu la « vermeille croix des mains d’Urbain V, et partait pour l’Angleterre avec l’intention d’y prêcher la croisade. Pour la seconde fois, le Dauphin se trouvait Régent.

– Maître Abraham, j’ai mal à la tête.
– Dormez, monseigneur.
– Je ne puis.
– Alors, distrayez-vous. Vous avez des livres.

MAIS NON LE TEMPS HÉLAS-letex
– Eh bien, je vous tirerai de vos idées noires par une belle histoire dont les héros sont un brave chevalier breton, Bertrand Du Guesclin, et un jeune moine du Mont Saint-Michel.
– Oh les bonnes gens, comme je les aime Les Anglais n’ont pas de plus terrible ennemi que ce Du Guesclin qui descend, m’a-t-on dit, d’un roi maure. Quant à l’abbaye, c’est une fière citadelle.

( Image « La Nef des Fous » – Sébastien Brant –  folie des livres ) *

(cliquer sur l’image pour la lecture de la grille)


– Mais non le temps, hélas ! J’ai commencé à les amasser pour ma vieillesse, lorsque je serai venu à bout de toutes mes besognes.

 


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s