LES LOIS DE L’IMITATION – GABRIEL TARDE – 1

Illustration de la manière dont on peut faire dire à un auteur
le contraire de ce qu’il a écrit.

L’art de la citation peut être approché de celui de la photographie.
Le matériaux existe, il est « cadré » par celui qui en saisit une partie
Tout est dans ce cadrage (pour la citation) et en grande partie dans
l’art du photographe.

On verra ici à quel point ce cadrage est important.


 

« On pourrait se demander …

JUSQU A QUEL POINT LA SOCIETE - letc1

 

 

Parcours de lecture de cette citation

JUSQU A QUEL POINT LA SOCIETE - sr

(cliquer pour retourner)

 


En clair

(à retourner en cliquant
ou lire dans un miroir )

JUSQU A QUEL POINT LA SOCIETE - txt00r

 


Pour ceux qui connaissent l’extraordinaire penseur qu’est Gabriel Tarde (dont on redécouvre  peu à peu la valeur des travaux) on pourrait effectivement se demander comment il a pu douter à ce point de l’utilité de la société humaine.

On sera rassuré à la lecture de la citation complète qui restaure l’homme dans toute sa dimension d’humaniste … (qu’on pourrait juger un tantinet utopiste, vu de là où nous trouvons actuellement.)

Ici, un exemple de cette citation « mal cadrée » (et même un peu maquillée du fait du point final ajouté)

JUSQU A QUEL POINT LA SOCIETE - citation falsifiée-r
(à retourner en cliquant)
Il est à remarquer que le point à la fin de la phrase n’existe pas, il a été ajouté par l’auteur de ce cadrage particulier de la phrase de Tarde.

On peut l’assimiler au maquillage d’une photo : suppression d’une partie et ajout d’une autre.

Lorsqu’on lit la citation complète on voit que Gabriel Tarde considère la société humaine comme l’outil propre à forger à la fois l’homme dans sa dimension individuelle et dans sa dimension sociétale.
Tout le contraire de ce que laisse penser la citation tronquée.

JUSQU A QUEL POINT LA SOCIETE - txt1r
(à retourner en cliquant)

Ajout du 28-12-2015 : J’ai voulu prévenir le site dicocitation de cette « erreur »
mon premier commentaire à disparu
et lorsque je tente de poster à nouveau, j’ai le message mis ci-dessous

réaction dico citation

J’espère que ma demande via leur compte twitter aura davantage d’effet…

 


 

On pourrait se demander jusqu’à quel point la société, ce long rêve collectif, ce cauchemar collectif, vaut ce qu’elle coûte de sang et de larmes si, cette discipline douloureuse, ce prestige illusoire et despotique, ne servait précisément à affranchir l’individu en suscitant peu à peu, du plus profond de son coeur, son élan le plus libre, son regard le plus hardi jeté sur la nature extérieure et sur lui-même, et en faisant éclore partout, non plus les couleurs d’âmes voyantes et brutales d’autrefois, les individualités sauvages, mais des nuances d’âmes profondes et fondues, aussi caractérisées que civilisées, floraison à la fois de l’individualisme le plus pur, le plus puissant, et de la sociabilité consommée.

2 commentaires sur “LES LOIS DE L’IMITATION – GABRIEL TARDE – 1

  1. Merci pour votre article.
    Désolé pour l’extrait tronqué qui effectivement ne reflète pas la pensée de l’auteur.
    http://www.dicocitations.com/auteur/4290/Gabriel_Tarde.php

    Votre commentaire facebook est accessible sur la citation. (je ne sais pourquoi il ne vous était pas accessible)

    La macro photographie ne permet pas de saisir l’ensemble du paysage 😉 Toutefois il ne s’agissait nullement d’un maquillage délibéré.

    J'aime

    • Le commentaire sous la citation (même si la citation n’est pas rectifiée) est le bien venu.

      On pourrait citer cet exemple comme illustration des dangers d’internet.

      J’imagine un étudiant travaillant sur la perception de la société de Gabriel Tarde
      tombant sur cette citation (et s’il ne lit pas les commentaires) il pourra en conclure

      tout le contraire de la pensée de l’auteur
      à savoir la mise en doute de l’utilité de la société des hommes, en regard des terribles méfaits de celle-ci.

      Il est certain qu’être responsable d’une base de donnée telle que la vôtre engage certaines responsabilité, à tout le moins « morale » si ce n’est d’une autre nature.

      Bonne continuation … notamment de l’autre côté du passage du réveillon

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s