l’antimonde – LY-THANH-HUÊ – 2

C’est par d’honnêtes mensonges que sont partis ces récits. Minuscules. l'antimonde couvertureTous aussi invraisemblables les uns que les autres. Ils s’épanouissent dans cette concoction longue de langue, infusion de plans loufoques, marinades de désirs, tous en leurs lieux familiers revisités. Pile c’est faux, face j’invente. Des histoires en leurs chemins de traverse. Qui racontent. Leurs voyages solitaires. Leurs solutions singulières. En eaux troubles langage.

Joyeuse itinérance !

Ly-Thanh-Huê

L’oeuvre est disponible aux éditions Qazak (de Jan Doets)  ici

 L’illustration est de la main de Ly-Thanh-Huê


  
SON REGARD PARAISSAIT SAISIR - letcr1-expo

  

 « L’antimonde »
de LY-THANH-HUÊ
(Lan Lan Huê)

Extrait de   « Transparition »

Itinéraire de lecture

SON REGARD PARAISSAIT SAISIR - sr

En clair

SON REGARD PARAISSAIT SAISIR - txt0r

 un extrait plus long

SON REGARD PARAISSAIT SAISIR - txtr1



J’allai quitter le port quand je remarquai une femme dont je ne vis que le dos. Elle peignait, elle aussi. Ses gestes avaient attiré mon attention. Ses mouvements étaient entrecoupés de suspens, ils n’étaient pas d’un théâtralisme exagéré, ils étaient plutôt discrets, voire furtifs. Mais ils semblaient le fruit d’une concentration intense. Son regard paraissait saisir des formes, les évidant de leur réalité pour venir les apposer ensuite sur la toile. Si bien que le bateau n’était plus bateau mais seulement lignes troubles sur l’eau, les mouettes devenaient traînées blanches et le phare était cette irruption de matière soudaine. La main droite de la femme palpait la matière des couleurs de la palette. Ses doigts les effleuraient, les pétrissaient et ils venaient sculpter ensuite le relief par aplats gourmands.

(Le provençal & le français) LOU PECHIÉ – LE PICHET -Frédéric MISTRAL

Dans cette petite histoire du recueil « Prose d’Almanach » (« Proso d’Armana ») Frédéric Mistral s’amuse tout particulièrement des ressemblances et dissemblances entre les mots en français et en provençal. Le noeud de l’affaire étant le « péchié ».

Ici, la dernière phrase de cette histoire, qui en est la clé. (ou l’acmé)

E EMBARDASSO LOU FLASCO - letcr1

En provençal

 

ET IL JETTE VIOLEMMENT  - letcr1

En français

 

 

Le parcours de lecture

E EMBARDASSO LOU FLASCO - sr
en provençal

ET IL JETTE VIOLEMMENT  - sr
en français

 

Le texte complet de cette histoire de picchet/péchié

E EMBARDASSO LOU FLASCO - txt1r

 

ET IL JETTE VIOLEMMENT  - txt1r

 

 

 

AIRS INDIENS – ATAHUALPA YUPANQUI – 2

MERE DES COLLINES AIDE MES AMIS - letcr1 -exposure

Extrait du recueil « Airs indiens »

de Atahualpa Yupanqui

(précédés de poème d’Atahualpa Yupanqui traduits par Françoise Thanas, dont est tiré cet extrait.)

 –

parcours de lecture

MERE DES COLLINES AIDE MES AMIS - sr
à cliquer

 –

En clair

MERE DES COLLINES AIDE MES AMIS - txt0r

cliquer

_____________________

les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


Mère des collines
aide mes amis
et toutes leurs peines
donne-les moi…