LE GRAND MEAULNES – ALAIN FOURNIER – 29


UNE A UNE LES - letc1


—-

(Pour une lecture plus lente encore
à cliquer)

UNE A UNE LES - let1

Extrait du roman « Le grand Meaulnes » de Alain Fournier

Parcours de lecture

UNE A UNE LES - s

En clair sur babelio

*

UNE A UNE LES - txt0

Un extrait plus long qui contient cette citation

UNE A UNE LES - txt1

 


____________________________

Les TAGS donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image la cliquer


N’hésitez pas à signaler une erreur


Une à une, les voitures s’en allaient ; les roues grinçaient sur le sable de la grande allée.

GERT JONKE – LA GUERRE DU SOMMEIL – 2




LA GARE FACILE - letc1


Lecture plus lente

LA GARE FACILE - let1

Extrait de « La guerre du sommeil »

de Gert Jonke

 —

parcours de lecture

LA GARE FACILE - s

L’extrait sur babelio

*

LA GARE FACILE - txt0


Les TAGS
donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


Merci de signaler une erreur 


La gare, facile à repérer grâce à son torse de rails élancés et de trains enchaînés dessus.

JOURNAL D’UN AFFRANCHI (CXLVII): Fables du déclin – ANDRÉ ROUGIER

En ses confins, où il tisse son « Journal d’un affranchi »
André Rougier
 inscrit la page qu’il intitule
«  Fables du déclin »

qu’il traque partout où ce qui était vie devient poussière.

 LA PAROLE EST - letcr11                                                                                 

parcours de lecture
LA PAROLE EST - ss

En clair

LA PAROLE EST - txt0

La page du traité de fascination

«  Fables du déclin »



la parole est toujours départ, jamais bornage

GERT JONKE – LA GUERRE DU SOMMEIL – 1

 


LE MATIN LES - letc1
Lecture plus lente

LE MATIN LES - let1

Extrait de « La guerre du sommeil »

de Gert Jonke

en voix les premières pages

parcours de lecture

LE MATIN LES - s

L’extrait sur babelio

*

LE MATIN LES - txt0


Les TAGS
donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


Merci de signaler une erreur 


Le matin, les murs se mouchent et crachent par les fenêtres des chambres la literie mal réveillée.