LE CHENIL – LAURENT MARGANTIN – 1 –

J AVAIS DECOUVERT LA VERITABLE ORIGINE DE L ODEUR QUE JE RETROUVAIS CHAQUE MATIN EN HAUT DE LA COLLINE-let

                                                                       —                            

Extrait du roman « Le chenil »
de Laurent Margantin

 —

Parcours de lecture

J AVAIS DECOUVERT LA VERITABLE ORIGINE DE L ODEUR QUE JE RETROUVAIS CHAQUE MATIN EN HAUT DE LA COLLINE-s

En clair sur babelio

*

J AVAIS DECOUVERT LA VERITABLE ORIGINE DE L ODEUR QUE JE RETROUVAIS CHAQUE MATIN EN HAUT DE LA COLLINE-txt
à cliquer

—-

Lire le chapitre 1  du chenil (et les suivants) sur  oeuvre ouverte
(éditeur ouvert dont on peut voir les projets ici)



Odeur infecte de bêtes enfermées dans des cages à plusieurs dizaines pendant plusieurs jours, odeur infecte qui finissait par imprégner tous les vêtements, au point que la mère se plaignait de ma puanteur quand je rentrais le soir, tu pues m’avait-elle dit dès le premier soir en guise de salut (ce qui avait au moins l’avantage de remplacer les remarques désagréables qu’elle répétait en boucle depuis des années), odeur infecte qui, le premier jour, m’avait donné envie de gerber, et d’ailleurs j’avais gerbé en sortant du chenil le dernier jour de la première semaine, gerbé à cause de l’odeur qui m’était rentrée dans la gorge sans que je m’en rende compte et avait fini par me rendre malade, gerbé parce que, le dernier jour de la première semaine, j’avais découvert la véritable origine de l’odeur que je retrouvais chaque matin en haut de la colline, une fois sous les arbres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s