La planète des Normes – Jan De Fast – 02

La planète des normes est un roman de Jan De Fast écrit dans les années 70, belles années de la collection fleuve noir.

L’auteur y évoque un monde où l’esprit des humains est, tout comme le corps, entouré de soins qui lui évitent, ainsi qu’à la société, tout dérèglement.

La planète des Normes – Jan De Fast – 01


Couv-cut - la planète des Normes

L’unique rescapé de l’écrasement d’un astronef sur la planète désignée par le titre est un médecin (le docteur Kleeth ?) censé intégrer une équipe « d’orthoneururgie ».
Le responsable de cette équipe lui montre en quoi consistera son travail, sur un cas pratique, un patient qui est envoyé pour une « opération » … de routine (!?)


Couverture - la planète des Normes


Kleeth examina le grand écran qui se dressait devant lui, fouillant attentivement du regard l’image lumineuse où s’enchevêtrait tout un complexe lacis de cheminements sinueux coupés de masses blanchâtres de forme anguleuse, de faisceaux ramifiés, d’îlots aux contours irréguliers, de canaux. A première vue, ce fouillis aurait pu ressembler au plan d’une cité gigantesque avec ses innombrables rues, ses carrefours, ses voies de communication, ses gares, ses postes de triage, ses réseaux de toute sorte, mais tout cela lui était familier; il reconnaissait sans hésiter cette figuration agrandie d’un secteur particulier de l’encéphale du patient avec ses fibres nerveuses et ses neurones. Cet appareil d’examen endoscopique était remarquable en soi, mais jusque-là, il ne pouvait l’étonner, il en avait lui-même bien souvent utilisé d’analogues pour ses diagnostics. Des appareils qui étaient même beaucoup plus compacts et miniaturisés.

— Je me situe parfaitement…, murmura-t-il.

— Bon. Passons à la vérification des éléments donnés. Nous avons d’abord une hypertonie en bêta : actionnez la touche correspondante sur le clavier de syntonisation… Oui. Celui de gauche… et activez le contraste de phase, en haut. Vous voyez que maintenant seuls quelques faisceaux demeurent nettement visibles avec une brillance particulière alors que tous les autres sont estompés. Nous sommes en phase avec l’onde cérébrale voulue. La tonalité …

03 - DE L’ IMAGE-le(Ou … plus facile)
*

Successivement les autres fréquences furent ainsi passées en revue, présentant à chaque fois une anomalie de teinte correspondant effectivement aux indications de la fiche ; une seconde série de contrôles effectués sur les gammes alpha, delta et upsilon qui conservaient toutes une blancheur uniforme prouva que les localisations indiquées étaient en tout point exactes. Féhir reprit la parole :

— Je vous ai fait faire toute cette séquence de vérifications dans le but de bien vous accoutumer à la manipulation. En réalité elles ne sont jamais nécessaires sauf par acquit de conscience, les enregistrements des Normes ne peuvent pas être erronés et ce serait du temps perdu que de chercher à les prendre en défaut. Passons à l’intervention correctrice. Revenez en bêta et activez le troisième panneau au centre, celui du microlaser. Tout ce que vous avez à faire maintenant c’est de déplacer à l’aide de ce levier directionnel le collimateur lumineux qui vient d’apparaître sur l’écran pour qu’il encercle successivement chaque synapse bleue et, à chaque fois, vous excitez l’émission du rayon avec ce potentiomètre. Allez-y très doucement en vous guidant sur les variations de teinte et jusqu’à ce que le tracé devienne blanc, sans aller jusqu’au rouge, surtout ! Notre but est d’obtenir une simple sidération, pas une destruction des fibres : amortir une hypertonie et non provoquer une lésion si minime soit-elle. Notre sujet ne doit pas sortir d’ici diminué de quelque façon que ce soit, mais seulement guéri de sa psychodéviation. …

04 - MAIS SEULEMENT- le(Ou … plus facile)
*

— C’est la base même de notre profession, monsieur !